Iran
Vous êtes ici : Clio-prépas Clio-concours capes externe d’histoire et de géographie Préparation aux écrits Les questions en histoire Le Moyen-Orient de 1876 à 1980

Firouzeh Nahavandi

Iran

De Boeck ; 1ère édition octobre 2013 - Collection : Monde arabe / Monde musulman

Pierre Roussot
vendredi 11 août 2017

Dans le cadre du programme du concours, on trouvera dans cette fiche très détaillée des éléments pour la période couverte par la question du CAPES et de l’agrégation.
Bien entendu, on pourra tout de même, pour l’année 1980, évoquer la révolution islamique et l’installation du nouveau régime.

Sommaire

Chapitre 1 : Histoire et géographie

  • 1. Histoire
  • 2. Géographie

Chapitre 2 : Peuples et sociétés

  • 1. Démographie
  • 2. Religions
  • 3. Une mosaïque ethnique et linguistique
  • 4. Les mouvements de populations : immigration et diaspora

Chapitre 3 : Pouvoir et politique

  • 1. Une théocratie constitutionnelle
  • 2. Les institutions de la République islamique d’Iran
  • 3. Politique intérieure
  • 4. Politique étrangère
  • 5. Droits de l’Homme et conditions des femmes

Chapitre 4 : Économie et développement

  • 1. Une économie rentière
  • 2. Les forces armées
  • 3. La question du nucléaire iranien

Chapitre 5 : Éducation et culture

  • 1. Le système d’enseignement
  • 2. Art et littérature
  • 3. Sport
  • 4. Fêtes, commémorations et coutumes

Chapitre 1 : Histoire et géographie

1. Histoire

a) La période préislamique

L’Iran a abrité l’une des civilisations les plus anciennes du monde : les Aryens. Cette population a peuple l’Iran aux abords du premier millénaire av. J.-C., puis s’y sédentarisa. Parmi cette population, les mèdes et les Perses fondent l’empire des Achéménides (du VI ème au IV ème siècle av. J.-C). Ce vaste empire comprend l’Iran, la Grèce, l’Asie mineure, l’Égypte, le Soudan et la Libye. Le souverain de cette dynastie prend le titre de shah (roi).
La conquête de la Perse par Alexandre le Grand au IV ème siècle av.J.-C soumet le territoire à l’influence grecque. La dynastie des Sassanides (III ème siècle à VII ème siècle ap. J.-C) affronte les Romains et construit le deuxième plus grand empire de la Perse dans l’Antiquité.

b) La conquête arabe et l’islamisation

La conquête arabe a lieu au VII ème siècle sous le calife Omar, ce qui provoque la destruction et le morcellement du territoire, tout en brisant le clergé zoroastrien qui structurait la société iranienne. Si le pays est progressivement islamisé, il n’est pas pour autant arabisé. Les Abbasides contrôlent le territoire jusqu’au XIII ème siècle, inspirés par certaines traditions iraniennes dans l’exercice du pouvoir (vizir et diwan).

c) L’intermède iranien

Dès le IX ème siècle, la domination arabe devient moindre, et des dynasties locales influentes et puissantes voient le jour, comme celle des Samanides.

d) La période turque et mongole

Au XI ème siècle les dynasties turques commencent à dominer l’Iran, comme les puissants Seldjoukides. C’est au XIII ème siècle que l’Iran subit l’invasion des Mongols, sous l’égide de Gengis Khan. Ces attaques aboutissent à la destruction du système iranien d’irrigation millénaire (les khanats).

e) L’empire Savafide et la conversion au chiisme

Au XVI ème l’Iran tombe sous la domination d’une administration unique, les Safavides. L’Etat centralisé iranien se renforce pour résister aux Ottomans notamment. Le chiisme est proclamé religion d’Etat par les Safavides, ce qui dessine une opposition politico-religieuse entre chiites dudodécimains et sunnites. Désormais, un contrat tacite régit le pouvoir jusqu’en 1979 ; le clergé légitime le roi qui protège ces derniers en retour.
Pendant cette période, les relations avec l’Europe se développent et le pays connaît un essor commercial et culturel important.

f) L’intermède afghan et les luttes tribales

Au XVIII ème siècle, des tribus afghanes d’Iran se révoltent contre l’Etat iranien qui n’entend pas leurs doléances. Elles renversent le pouvoir Safavide, mais ne gouvernent pas longtemps. Nadir Shah prend le pouvoir en 1736 et unifie et étend le territoire iranien au prix de guerres incessantes, laissant derrière lui un pays exsangue et déstructuré. Au terme d’une guerre civile entre tribus, les Qâdjârs imposent leur autorité.

g) La dynastie Qâdjâr et le « grand jeu »

Les Qâdjârs, tribu turkmène et turcophone, règnent sur l’Iran de 1796 à 1925 et choisissent Téhéran pour capitale. Cette période est marquée par une certaine décadence de l’Iran. Les guerres contre les Tsars au XIX ème siècle se soldent par le perte de nombreux territoires (Géorgie, Arménie, Afghanistan,...). Les Russes prennent le contrôlent de la dynastie des Qâdjârs, obtiennent des capitulations et des privilèges militaires. La Grande-Bretagne décide alors de contrecarrer ces avantages, en affaiblissant le pouvoir royal par tous les moyens, et en exigeant également des avantages : c’est le « grand jeu ». Les rois iraniens jouent de leur côté de cette rivalité pour tenter de conserver une certaine indépendance et éviter la modernisation.

Par Pierre Roussot

Clio Prépas 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio Prépas.

Hébergement Clio Prépas par