LA FRANCE : une géographie originale 2/8
Vous êtes ici : Clio-prépas Géographie

Intervenant Anthony SIMON - Conférence en date du 16 novembre 2017

LA FRANCE : une géographie originale 2/8

Peuplement et population : une démographie singulière

Marie Reynaud
mercredi 22 novembre 2017

Anthony SIMON : Doyen de la faculté GHHAT, responsable de la préparation à l’Agrégation de géographie. Maître de conférences en Géographie et Tourisme, LYON 2.
Conférence en date du 16 novembre 2017.

Anthony SIMON : Doyen de la faculté GHHAT, responsable de la préparation à l’Agrégation de géographie. Maître de conférences en Géographie et Tourisme, LYON 2.
Conférence en date du 16 novembre 2017.
L’objet de ce cycle de 8 conférences se rapporte à la géographie d’un pays particulier : la France. Il s’agira de montrer l’originalité du territoire français, de dégager les logiques et dynamiques spatiales qui l’animent, en somme, de comprendre ses lignes de force et proposer un modèle régional à la française. Dans ce thème, il s’agira aussi de visionner de manière synthétique la naissance de l’idée nationale depuis ses origines et son inscription au coeur du territoire européen. Ce cycle sera enfin l’occasion de plusieurs constations paradoxales sur l’importance de la France à l’échelle mondiale : petit pays de 550 000 km² soit 0,5 % des terres émergées, peu peuplé avec 67 millions de français qui représentent moins de 1 % de la population mondiale, la France demeure un des pays les plus développés du monde, se positionnant encore parmi les cinq premières puissances de la planète, avec un rayonnement économique, diplomatique et culturel planétaire.
Dans cette optique, le débat portera sur un pays qui s’affirme comme l’un des interlocuteurs privilégiés sur la scène internationale, mais qui témoigne aussi d’une attitude protectionniste face à l’internationalisation des échanges et d’une volonté de préserver son identité face aux standards d’une culture mondialisée.


Introduction

VOCABULAIRE :
Peuplement : répartition de la population sur un territoire
Population : Ensemble des personnes occupant un espace quelconque.
Dépeuplement  : Fait de se dépeupler. (Faire perdre la plus grande partie ou la totalité de sa population.)
Surpeuplement : Dont la population est excessive par rapport aux ressources disponibles.

CHIFFRES :

-  Au 01/01/2017 : il y a 67 millions d’habitants en France, dont 2.2 millions dans les territoires d’Outre-Mer.
-  L’excédent naturel est positif (environ 300 000 nouveaux habitants chaque année).
-  Le solde migratoire est aussi positif (+ 30 000 habitants/an).
-  Ces chiffres de l’INSEE ne sont pas des recensements mais des estimations. Les chiffres provenant des COM (Polynésie, St Martin…) ne sont pas traités par l’INSEE mais par des organismes locaux. Les COM représentent environ 0.7 million de français.
-  Par rapport au nombre d’habitants, le classement européen se fait ainsi : 1) L’Allemagne (représente 15% de la population de l’UE), 2) La France (13%) 3) la Grande-Bretagne (qui a un solde migratoire élevé).
-  En 1999 l’INSEE comptait 60 millions de français, elle projette d’atteindre les 70 millions en 2014.
-  Mayotte est le plus fécond des départements français.
La France est un pays sous-peuplé au regard des riches ressources produite sur le territoire. Elle pourrait facilement accueillir 250/300 millions d’habitants (ce qui poserait tout de même des problèmes environnementaux). D’ailleurs à sa création la DATAR projetait de passer la barre des 100 millions de français en 2000 !

I) L’Etat du peuplement
1) Un territoire peu peuplé en regard des pays européens

La France est l’un des pays les moins peuplé d’Europe. La France possède une densité de 115 habitants/km2 (comme la Chine, même si la situation est incomparable ; car dans le territoire chinois il y a beaucoup d’espaces à fortes contraintes donc vides de population). La zone européenne la plus dense se trouve sur un axe Benelux-Moscou (la grande plaine européenne). Plusieurs éléments sur le territoire métropolitain :
La densité est liée aux climats, on assiste donc à de forts contrastes de peuplement sur le territoire métropolitain (cf. : n’importe quelle carte de la densité française).

-  Le terme diagonale du vide est obsolète, on parle désormais de « diagonale de faible densité » les raisons de cette dernière sont nombreuses ; il s’agit de moyenne montagne, victime dans le passé d’exode rural, présence de massifs boisés, de plateau agricole (Langres) ou de contraintes comme le bocage breton.

-  La forte densité : En France, les littoraux, les grandes vallées sont des espaces très denses, tout comme les centres et les périphéries. Les régions anciennement industrielles sont des bassins de fort peuplement. Au Nord de la France on note depuis longtemps une tradition de forte fécondité (probablement due au paternalisme des grands patrons industriels…) ce qui amène à la création de villes.

Par Marie Reynaud

Clio Prépas 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio Prépas.

Hébergement Clio Prépas par