Science, Libertinage et clandestinité à l’aube des lumières : Le transformisme de Telliamed
Vous êtes ici : Clio-prépas Histoire Fiches de lecture

Claudine Cohen

Science, Libertinage et clandestinité à l’aube des lumières : Le transformisme de Telliamed

PUF, coll "Science histoire et société",2011,p.466,37E

Florélia Bouzigues
mardi 20 mars 2018

Histoire des sciences


Dans les années 1980, un nouveau champ d’enquête originaire d’Angleterre et d’Amérique apparaît : la notion de révolution scientifique du XVIIIe siècle, avec une interrogation sur les pratiques, les idées, le contexte social. Par sa structuration le Telliamed est un objet d’étude interdisciplinaire. Il fut publié sans nom d’auteur en 1720, sous forme de copie clandestine. L’ouvrage contient plusieurs théories sur l’origine marine de tous les êtres vivants y compris les hommes. Il est vu comme un précurseur dans l’histoire du transformisme. Le Telliamed est un traité sur la fondation de la terre mais, aussi, un traité de cosmologie qui se base sur la diminution de la mer et sur des vestiges d’animaux marins : les « fossiles ». Le Telliamed de Maillet utilise l’allégorie du philosophe indien pour exposer ses propos. Les pensées de l’indien contiennent une forte critique du dogme religieux qui récuse l’épisode cataclysmique relayé par les naturalistes. Dans la diminution des eaux, il croit voir un processus physique qui laisse des déchets comme les fossiles. Le texte s’inscrit dans un courant clandestin spécifique du XVIIIe siècle.

Par Florélia Bouzigues

Clio Prépas 2018

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio Prépas.

Hébergement Clio Prépas par