Si les problématiques liées à la sécurité et la défense n’apparaissent pas immédiatement, si l’on regarde trop rapidement le sujet, elles sont pourtant bien réelles.
La question qui se pose ici ne se limite pas simplement au trafic des œuvres d’art, mais touche différent domaines, comme le financement du terrorisme.
Pendant la période durant laquelle l’État islamique a pu contrôler des territoires en Irak et en Syrie, des pillages de sites archéologiques ont été effectués. La destruction de certaines œuvres jugées « païennes » par les islamistes a été largement médiatisée. Mais cela s’inscrivait dans une politique parfaitement maîtrisée permettant de faire monter les enchères pour l’essentiel des œuvres d’art pillées qui pouvaient ainsi se retrouver sur un marché particulièrement opaque.

Au-delà de l’exemple de l’art, et des techniques de blanchiment qui peuvent être spécifique à ce secteur d’activité, on s’intéressera également à toutes les questions de sécurité liée au passage dans l’économie légale des capitaux issus des activités criminelles.

Le sujet qui se trouve dans l’espace réservé traite spécifiquement des œuvres d’art, mais si cette dimension doit être traitée dans les questions de compréhension, il faut tenir compte du sujet de la question d’analyse qui ne se limite pas au strict contenu du texte qui est proposé.
Il faut évidemment tenir compte de cette dimension.

Les éléments de technique de construction du plan et d’écriture sont rappelés dans une méthode « pas à pas ».

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.