COMMENT BÂTIR ET METTRE EN FORME UN COMMENTAIRE DE DOCUMENT ?

Source : Le commentaire de documents en Histoire. 3e Edition

Pierre Joly, François Hinckler, Marie-Claude L’Huillier, Jean-Paul Scot, Michel Zimmermann

1. ORGANISER LES MATÉRIAUX
2. METTRE AU NET LA PRÉSENTATION
3. RÉDIGER LES PARTIES

 

1. ORGANISER LES MATÉRIAUX

1.1. GÉRER SON TEMPS

L’inventaire des éclaircissements qu’il faudra apporter au lecteur et celui des passages, idées ou éléments diffus qu’il conviendra de commenter est maintenant fait. Cette étape aura pris un temps assez important, sensiblement plus long que celui que requiert la « recherche d’idées » pour une dissertation. Mais il faut veiller à ne pas se laisser prendre par le temps à cette étape du travail, car la finalité de ce travail est de réunir des matériaux pour les classer puis les utiliser dans le cadre d’un devoir rédigé. Et on sait combien la rédaction proprement dite est grande dévoreuse de temps.

▲ Aussi peut-on considérer que, dans le cadre d’un devoir sur table, l’inventaire des données d’identification et de contextualité puis celui de tous les éléments signifiants du texte ne devrait pas prendre plus du tiers de la durée de l’épreuve.
Cela représente sensiblement une heure pour un commentaire de licence (souvent à faire en
trois heures), et pas plus de deux heures, même pour un commentaire d’agrégation d’histoire (sept heures). Pour un document iconographique ou un tableau statistique, par exemple, la durée de préparation devrait être sensiblement inférieure.
La densité de la substance historique des documents est très variable. La tendance naturelle des étudiants est de ne voir d’emblée qu’une petite partie de ce dont le document est porteur, et de craindre de ne pouvoir rien dire ou presque, au point de se décourager parfois avant même d’avoir commencé. Il faut savoir résister à cet esprit de capitulation. Comme il faut aussi résister à la tentation de vouloir tout dire quand le document est d’une très grande densité et/ou d’une très grande longueur. Il faut alors apprendre à choisir l’essentiel.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.