Sélectionner une page

Le monde grec et l’Orient de 404 à 200 avant notre ère

Greek Perspectives on the Achaemenid Empire: Persia through the Looking Glass, Janett Morgan

Introduction: Perspectives, Looking Glasses and the Achaemenid Empire

Janett Morgan justifie ainsi l’angle de sa recherche : en 1889-1890, George Nathaniel Curzon voyage en Iran. Il visite les ruines de Persépolis. Sa première réaction lui est inspirée par les célèbres narrations construites par les auteurs grecs antiques à propos de l’empire Perse. Les souverains Achéménides étaient alors présentés comme des princes despotiques, qui ont fait des Grecs les esclaves qui les ont ensuite terrassés. Les Achéménides seraient caractérisés par la richesse et la démesure, la luxure et la décadence, ainsi que la cruauté. A première vue, les ruines brisées de Persépolis auraient illustré aux yeux de George Nathaniel Curzon ce qu’il avait donc lu dans les ouvrages classiques. Pourtant, une autre réflexion de Curzon montre une alternative à cette image négative transmise par les sources grecques. En relisant Xénophon, Curzon redécouvre que les Grecs ont imité les vêtements et le mode de vie des Achéménides, mais aussi qu’ils ont copié les formes et les styles architecturaux des Perses pour reconstruire Athènes après les guerres médiques. Ainsi, la frise du Parthénon fait écho aux frises des temples achéménides, et l’Odéon adopte la forme de bâtiments perses. L’argent des Perses a également servi à reconstruire les Longs Murs d’Athènes, tandis que le Grand Roi a été le gardien de la paix d’Antalcidas entre les cités-Etat grecques au IVe siècle avant J.C. !

Lire …

Webdossier Spécial Agrégation 2 « Le monde grec et l’Orient », juin 2021: Alexandre le Grand: conquêtes, figure et représentation

Le Webdossier de L’Histoire de Juin 2021 rassemble une série d’articles dont la lecture est jugée indispensable aux candidats de l’Agrégation. Cette fiche de lecture ne propose que quelques-uns de ces articles. Nous avons synthétisé ici différents textes qui mettent à jour les réflexions et les débats autour de la figure d’Alexandre le Grand, le conquérant de l’empire achéménide, depuis sa naissance en 356 avant J.C. et sa formation en Macédoine, jusqu’aux routes que l’armée macédonienne emprunte à travers l’empire perse jusqu’à l’Indus à partir de 334 avant J.C., et la mort du roi à Babylone en 323 avant J.C.  

Lire …

Webdossier Spécial Agrégation « Le monde grec et l’Orient », juin 2021

Le Webdossier de L’Histoire de Juin 2021 rassemble une série d’articles dont la lecture est jugée indispensable aux candidats de l’Agrégation. Cette fiche de lecture ne propose que quelques-uns de ces articles. Leur point commun est de mettre en avant la civilisation achéménide. Pierre Briant (« Remarques critiques sur la question d’histoire de l’Antiquité », Hypothèses, 19 avril 2021) insiste sur la nécessité de sortir de l’hellénocentrisme pour étudier au même niveau le monde grec et le monde perse. Nous avons déjà insisté sur la nécessité de changer de regard historiographique dans un autre travail (en adoptant une approche d’histoire globale, ICI). Le lecteur trouvera donc ici l’introduction du Webdossier ainsi que quelques travaux sur la culture et l’organisation politique et administrative de l’empire achéménide, et des réflexions sur le regard ambigu que les Grecs ont porté sur leur « ennemi naturel et héréditaire » (Hérodote). 

Lire …

« Le monde grec et l’Orient » dans une perspective d’histoire globale : réflexions autour de la question d’un système-monde antique

L’histoire globale s’intéresse à tous les processus historiques qu’il paraît plus pertinent d’analyser au niveau global qu’aux niveaux local, national, régional. Cette façon de lire l’histoire s’est développée dans le monde anglo-saxon sous la forme de la World History (sous l’influence de William McNeill notamment) puis de la Global History (sous l’influence de Bruce Mazlish).

Lire …
Chargement