Sélectionner une page

Histoire médiévale

Les institutions de la monarchie française à l’époque moderne

L’ouvrage très clair de Bernard Barbiche, archiviste-paléographe, historien, directeur de l’Ecole Nationale des Chartes, professeur d’histoire des institutions de l’époque moderne, est indispensable pour comprendre la construction et le fonctionnement de l’Etat monarchique français à l’époque moderne. Les chapitres synthétisés ici ont été choisis pour servir le mieux possible les candidats aux concours à comprendre le système étatique et administratif du XVIIe et du XVIIIe siècle. Cette synthèse permet à tous de se familiariser avec les structures monarchiques pré-révolutionnaires. L’objectif est de situer efficacement les institutions dont les noms peuvent être lus dans d’autres ouvrages (tels que les présidiaux, les Etats généraux, la polysynodie, les sénéchaussées, les pays d’Etat, les lits de justice…) dans la pyramide de l’Etat (et particulièrement de l’Etat absolu) en construction.

Lire …

L’Occident chrétien au XIIIe siècle: destins du Saint Empire et de l’Italie

Chapitre 1 : L’Empire à la fin du XIIe

Fondé par Otton 1e en 962 représente une triple couronne : royaume de Germanie, royaume d’Italie, et depuis 1032, royaume de Bourgogne.

Le royaume de Germanie

Les vallées fluviales concentrent population, flux et échanges : vallées rhénane, danubienne, meusienne. La ville la plus importante est Cologne, dont les marchands sont marchands présents à Londres et font affaires en mer du Nord, avec la fondation de Lubeck en 1158 sur la Baltique, signant l’ouverture vers le commerce slave et scandinave. A part ces deux grands marchés internationaux, des relais le long du Rhin (Bâle, Strasbourg, Worms, Spire, Mayence) ou sur des croisements d’axes routiers (Dortmund, Francfort) symbolisent une vie urbaine encore balbutiante.
Le pays est avant tout rural. Seigneurs laïcs et ecclésiastiques se partagent le sol germanique.

Lire …

Écrit, pouvoirs et société en Occident aux XIIe-XIVe siècles (Angleterre, France, Italie, péninsule Ibérique)

Afin d’aider les candidats à la préparation du sujet d’histoire médiévale, cette fiche vise à proposer plusieurs éléments de repères permettant d’entrer dans la question. En effet, la lettre de cadrage (https://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/agreg_externe/76/8/p2020_agreg_ext_histoire_1112768.pdf) invite les candidats à « s’interroger sur la place qu’occupe l’écrit dans ses rapports avec les pouvoirs et la société en Europe » et précise d’emblée que « le sujet entend mettre l’accent sur la forme matérielle de la production et de la réception de l’écrit mais il implique également une approche d’histoire culturelle et sociale qui en étudie les fonctions et les usages. C’est pourquoi cette étude est articulée à une histoire des pouvoirs à l’échelle de l’Angleterre, de la France, ainsi que des péninsules italienne et ibérique ». La question est donc à la fois culturelle, sociale et politique. Son traitement s’appuie sur une connaissance précise du contexte et des évolutions politiques de chacun des territoires concernés.

Lire …
Chargement