Dans la série des échéances qui se rapprochent, certains de nos préparants ont parfaitement intégré l’intérêt du croquis pour la géographie, et bien entendu la nécessité de s’y préparer.

On trouvera dans cette série qui est réalisée dans les conditions du concours, c’est-à-dire à main levée, avec des crayons de couleur, et une feuille de papier. ( Vade retro illustrator !)

La première de ces cartes traite des espaces ruraux français et de leur fonction nourricière.

La seconde aborde l’espace rural breton, entre délocalisation et reterritorialisation. On y retrouvera notamment des logiques industrielles, en lien avec l’agriculture le plus souvent, mais pas toujours.

En limite du Puy-de-Dôme, au nord de l’Aveyron et de la Lozère, on trouve les hautes terres, comme leur nom l’indique, territoire rural de montagne, sur lequel des activités spécifiques ont pu se développer.

Un croquis aborde également la question du périurbain en relation avec les espaces agricoles, en région parisienne. Il est fait mention des périmètres régionaux d’intervention foncière.

Avec beaucoup d’opportunité on aborde également un territoire multifonctionnel, dans le département de l’Ain. La Dombes. Ce territoire forme ce que l’on appelle « un pays », un plateau connu pour ces étangs avec une dimension intéressante, les pratiques agricoles en relation avec la chasse et la pêche.

Comme il ne faut pas négliger les territoires ultramarins, sur lesquels nous comptons d’ailleurs beaucoup d’adhérents, il nous est proposé une présentation d’un espace rural différencié au potentiel touristique élevé. De quoi relier deux des questions du concours, ce qui n’est pas inutile.

Enfin parce que la question sur les espaces ruraux ne se limite pas aux territoires d’activité agricole dominante, on appréciera ce croquis du Futuroscope. Parc d’attractions et technopole en milieu rural.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.