Cet enjeu peut sembler éloigné des préoccupations des candidats à l’EMIA qui ont comme sujet la géopolitique du pétrole. Toutefois, il convient de travailler sur ces questions périphériques, tant la question de la rente pétrolière est importante pour l’Arabie saoudite. Cette zone d’instabilité sur la frontière sud de l’Arabie saoudite est évidemment destabilisante à terme. L’intervention de Daech, dans le conflit, sur des positions finalement assez proches de l’Arabie Saoudite n’est pas anodine.
On peut d’ailleurs considérer que cette tension entretenue peut contribuer à créer une instabilité des marchés pétroliers dont les bénéficiaires seriaent les monarchies du golfe et même la Russie, touchées à des degrés divers par la baisse des prix du brut.
Mais bien entendu la vraie question est celle de l’affrontement au Yémen des deux théocraties régionales, la République islamique d’Iran et l’Arabie Saoudite dont les liens avec les États-Unis ont beaucoup évolué depuis cette fameuse rencontre entre Abdel Aziz Ibn Saoud et Franklin D. Roosevelt.

La Ligue arabe crée une force anti-Téhéran

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/03/30/la-ligue-arabe-cree-une-force-anti-teheran_4605271_3218.html#cIsrKkKB8ill0O3G.99


Yémen : Pourquoi l'Arabie Saoudite s'investit… par lemondefr