Guerre des étoiles – Commandement de l’air et de l’espace 

SUJET

Trois concours ou examens de l’armée de terre comportent en épreuves d’admissibilité une note de synthèse.
Pour le concours des officiers des domaines de spécialité, c’est même sur cette épreuve unique que se joue l’admissibilité.
La nécessité de s’y préparer est une évidence.
Cerise sur le gâteau, il existe des volumes limités, et différents, pour la note de synthèse sur les différents concours.
Pour le diplôme militaire supérieur, le volume demandé est de 900 mots, avec plus ou -15 %. Pour le concours d’officier des domaines de spécialité, 600 mots, avec la même marge.
Il n’y a pas de limites imposées pour le concours de l’école militaire interarmes.

Si la méthode générale ne change pas, il convient évidemment de tenir compte dans l’organisation du temps, de ces impératifs.

Vous êtes le CNE TERRE et vous servez au bureau plan de l’EMAT. Votre chef de bureau doit participer à une réunion concernant « les enjeux de la guerre des
étoiles ».
Il vous remet un dossier et vous demande une fiche de synthèse comportant 900 mots (+ ou – 15%). Il souhaite notamment que soit explicité ce que recouvre la notion de « guerre des étoiles », connaître les forces en présence, les enjeux et les risques associés ainsi que la position de la France sur le sujet.

Ce dossier documentaire comporte 35 pages, mais il est moins volumineux qu’il n’y paraît. 11 documents sur 12 sont des captures d’écran du Web, ce qui limite forcément le volume du texte.

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Quel espace pour l’Europe ?