Dans cette information marquée par ce qui est bel et bien devenu une pandémie mondiale, il convient de ne pas oublier les autres aspects de l’actualité. C’est ce à quoi nous invite cette revue de presse, encore une fois destinée en priorité aux candidats préparant les différents concours de l’armée de terre.

On trouvera  cette semaine une très intéressante étude sur le trafic d’héroïne sur la côte orientale de l’Afrique, un sujet plutôt mal connu mais qui est préoccupant. On s’intéressera également à des réseaux de blanchiment dans lesquels on trouve curieusement la vertueuse Allemagne. Le service de santé des armées a déployé un élément militaire de réanimation, on trouvera une interview du médecin général des armées, Maryline Gygax Généro.

On pourra revenir sur l’histoire de l’Ukraine avec L’Holodomor, nom associé au génocide ukrainien qui fit entre 2,6 et 5 millions de morts en 1932-33 sous Staline. Cet épisode dramatique n’a sans doute jamais été porté au cinéma. Un oubli réparé avec L’Ombre de Staline qui est sorti le 18 mars. Littéralement, « Holodomor » signifie en ukrainien « extermination par la faim ».

Puisque l’on parle de l’Ukraine aujourd’hui Il semblerait que le gouvernement de Kiev accepte de discuter avec les séparatistes du Donbass qu’il envisage de considérer comme des interlocuteurs.

Enfin on pourra s’interroger sur cette revendication des armuriers d’outre-Atlantique: Coronavirus : aux Etats-Unis, des armureries voudraient être considérées comme des commerces « essentiels ».

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.