Actualité oblige, on trouvera pour cette semaine 14, – 14 e jour de confinement – , des références majeures à la pandémie de COVID 19 qui conduit un tiers de l’humanité à adopter des mesures dont l’impact économique est évident. Les forces armées qui ont hérité, pendant  la période de la guerre froide, d’une certaine expérience, heureusement jamais mise en pratique en situation réelle, du risque bactériologique, peuvent incontestablement apporter à nos sociétés, un certain savoir-faire.

On trouvera également des références précieuses à la publication du rapport des Nations unies estiment que près de 52 % de la population mondiale pourrait avoir à vivre en subissant les effets d’une pénurie d’eau d’ici 2050. Cela concernera tout particulièrement les candidats à l’EMIA, (filière lettres), qui ont la question de l’eau au programme de géopolitique. Bien entendu tous les autres candidats, quels que soient les concours, peuvent également en tirer profit, car ce sujet est particulièrement intéressant pour les notes de synthèse, et pour les éléments de réflexion doctrinales sur l’Hydro conflictualité.

Article très intéressant également dans le journal Le Monde à propos du Brésil. Le titre donne envie : « le président, les militaires et l’astrologue ».

Le Figaro Apocalypse, punition divine : quand le coronavirus crédite les prophéties fondamentalistes et sectaires 

L’article du Times of Israël  du 30 mars aborde : « Les possibles conséquences de la crise sanitaire en Iran sur sa menace régionale».

Quand les militaires envisageaient le risque de pandémie

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.