La revue de presse de cette semaine 24 reprendra des éléments qui ont été abordés lors des différentes séances de travail à distance qui ont été organisées dans le cadre de la préparation aux différents concours.

Il conviendra toutefois de mentionner la neutralisation d’un émir d’Al Qaïda par nos forces armées, avec un éclairage particulier, celui du professeur Bernard Lugan.

On reviendra plus largement sur le croissant chiite, avec le rôle particulier de l’Iran, ainsi que sur la géopolitique du pétrole dans une situation très particulière marquée par l’effondrement des cours consécutif à l’opposition entre la Russie et l’Arabie Saoudite, ainsi que la réduction de la consommation liée à la pandémie mondiale.

Les candidats de la filière lettres de l’emia pourront d’ailleurs trouver dans les documents proposés des analyses particulièrement pertinentes, ainsi que des cartes permettant de mesurer les enjeux autour de cette ressource majeure pour nos économies.

Dans un contexte encore une fois très particulier pendant lequel on a pu oublier que la menace terroriste reste toujours élevée, on reviendra sur un rapport publié en début d’année sur les militaires français et le djihad, par le centre d’analyse du terrorisme. Cela permettra d’aborder le rôle de la direction du renseignement et de la sécurité de la défense.

Enfin pour conclure on pourra s’intéresser à la Russie particulièrement touchée par la pandémie, même si des statistiques présentent un bilan plutôt flatteur avec une faible mortalité. La Russie a d’ailleurs permis à Bachar al-Assad de sauver son régime, ce qui lui réouvre la porte de relations feutrées avec les monarchies du golfe.

Dernier clin d’œil qui pourra être utilisé comme argument pour négocier un allègement de service, la mise en évidence d’une pathologie consécutive au télétravail que l’on appelle désormais : « la zoom fatigue». Comme praticien de la visioconférence je peux confirmer que cet exercice est assez fatiguant.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.