Le logiciel AnaCrim ou l’illusion du Big Data

La semaine dernière, l’outil d’analyse criminelle a permis d’identifier de nouveaux suspects dans l’affaire Grégory. Comment fonctionne-t-il?
Plus de 32 ans après le drame, l’affaire Grégory a connu un rebondissement soudain la semaine dernière. Dans le rôle de l’éclaireur inespéré: AnaCrim, un logiciel d’analyse criminelle qui brasse des milliers d’informations afin de visualiser les liens entre les différents éléments d’une affaire. Dans le cas de Grégory Villemin, l’outil a contribué à relancer la traque des corbeaux et ainsi à procéder à l’inculpation du grand-oncle et de la grand-tante du petit garçon retrouvé mort en 1984 dans la Vologne.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.