Réchauffement climatique et forces armées – un sujet de note de synthèse pour les concours internes de l’armée de terre

Adaptation concours officiers des domaines de spécialité – EMIA – DMS

Question ouverte ODS 

Les conflits à venir seront-ils liés au réchauffement climatique ?  

On trouvera dans le dossier documentaire ci-dessous différentes approches de la question.

Le corrigé pour des raisons de calendrier, avec les épreuves écrites des ODS le 16 novembre 2021, sera consacré spécifiquement à ce concours.

Si le réchauffement climatique doit avoir un impact sur l’ensemble des sociétés humaines les secteurs de la défense, les forces armées, auront à y faire face. La guerre se déroule dans un contexte climatique et météorologique partticulier et cela depuis l’aube de l’humanité. L’armée napoléonienne en 1812, la Wehrmarcht en 1941 ont eu à faire face au Général Hiver avec les conséquences que l’on sait.

S’il peut y avoir des épisodes météorologiques exceptionnels, des hivers particulièrement rigoureux, des épisodes caniculaires, qui ont pu changer le cours d’une bataille, la question ne s’était jamais posée auparavant d’une transformation dans la durée, sans doute irréversible à l’échelle humaine, des conditions climatiques.

À cet égard, il convient en réflexion préalable de s’interroger sur les conséquences de ce réchauffement climatique au niveau global, en prenant en compte ce que cela entraîne pour le déroulement des missions confiées aux forces armées, sur les personnels engagés, sur les équipements et sur la logistique à prévoir.
C’est à partir de cette réflexion que l’on construit la note de synthèse en allant chercher les éléments adéquats dans les documents fournis dans le dossier.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.