L’école, l’islam et l’Histoire : le témoignage d’un prof de banlieue
FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN – Bruno Riondel évoque les luttes idélogiques dont l’école de la République est la proie.

Publié en 2015, cette interview d’un collègue, s’inscrivait dans le contexte des attentats contre Charlie hebdo et l’hyper kasher. C’était également cinq ans avant l’assassinat de Samuel Paty.

À partir d’un texte « d’intérêt général », les candidats au concours des ESP doivent construire une réponse argumentée en y apportant un certain nombre de connaissances.

On trouvera ci-dessous l’intégralité du texte, ainsi que les questions posées, et une ébauche de corrigé.

Par Alexandre Devecchio

Publié le 18/09/2015 à 21:07, mis à jour le 19/09/2015 à 17:10

Bruno Riondel est professeur d’Histoire dans l’enseignement secondaire, auteur du livre Considérations inconvenantes, sur l’école, l’islam et l’histoire en France à l’heure de la mondialisation. (Éditions du Toucan).

PROPOS RECUEILLIS PAR: ALEXANDRE DEVECCHIO @AlexDevecchio

LE FIGARO. – Votre livre s’ouvre la lettre de Marie-Claude Faivre, professeure de Lettres, à la suite du suicide de Lise B, immolée par le feu au Lycée Jean Moulins de Béziers. Que révèle cette entrée en matière?

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.