Pour cette épreuve orale, le candidat doit choisir entre deux sujets, l’un portant sur des questions directement militaires, le second sur les questions de culture générale.
Le temps de préparation est de 20 minutes, le temps de restitution de 10 minutes, avant un entretien qui portera sur le sujet, mais également au-delà.
On retrouve la même démarche pour les concours des OAEA et des IA.

LES SUJETS DES ANNEES PRECEDENTES

  • – Officier : métier ou vocation ?
  • – Peut-on concevoir une défense forte sans composante nucléaire ?
  • – Qu’évoque pour vous la notion de défense sur le territoire ?
  • – A l’heure de la professionnalisation de nos armées, vous paraît-il judicieux de conserver des réservistes et des unités de réserve ?
  • – En quoi le Livre Blanc de 1994 a-t-il modifié la politique de défense en France ?
  • – Extension de l’Europe à l’Europe de l’Est ?
  • – La discipline est-elle encore la force principale des Armées ?
  • – Le chef est-il toujours responsable des fautes de ses subordonnés ?
  • – Quels moyens peut-on mettre en œuvre pour maintenir le lien Armée-Nation ?
  • – Quelle importance a le cérémonial militaire dans notre armée professionnelle ? Doit-on le conserver ?
  • – Importance du cérémonial militaire dans le lien Armée-Nation ?
  • – La disponibilité ?
  • – Intérêt de l’intelligence économique ?
  • – Enjeux de l’intelligence économique ?
  • – Le parcours citoyen ?

Épreuve orale, les grands principes

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.