Select Page

Recension des livres et articles mis en fiches pour la question de géographie régionale pour les concours externes, Capes et Agrégation

Recension des livres et articles mis en fiches pour la question de géographie régionale pour les concours externes, Capes et Agrégation

Nathalie Fau – Manuelle Franck

Nathalie Fau
Manuelle Franck
Armand Colin

L’Asie du Sud-Est – émergence d’une région, mutation des territoires – Épisode 4

L’Asie du Sud-Est – Émergence d’une région, mutations des territoires – Épisode 5

L’ Asie du Sud-Est – Émergence d’une région, mutations des territoires – Épisode 6

PARTIE 2 : LES MODELES DE DEVELOPPEMENT

CHAPITRE 5 : Les agricultures sud-asiatiques

Quelles limites à l’intensification et à l’expansion ?

L’état préoccupant des agricultures sud-est asiatiques au début des années 1960

Début années 1960 : agricultures = faible productivité aussi bien au niveau de la riziculture que des cultures de rente.

Concernant les cultures commerciales, dominées par l’hévéa et le cocotier, les rendements étaient décevants, particulièrement ceux issus des exploitations paysannes.

Même si l’emploi agricole dominait dans presque tous les pays, les parts de superficies nationales dédiées à l’agriculture étaient faible.

==> pauvreté dans les campagnes, particulièrement en Indonésie.

Cet état des choses a placé les chercheurs coloniaux, puis post-coloniaux dans l’idée que l’avenir de la région était sombre. On notera : (BARKER& Al;1985) qui ont affirmé que les possibilités d’agrandissement du domaine agricole étaient presque nulles.


Documentation photographique, n°2, 2020 : « L’Asie du Sud-Est », M. Gibert-Flutre

Avant-propos :

On pose la question de l’unité car nombreux facteurs de diversité :

  • Caractère largement archipélagique

  • Milieux physiques divers

  • Région carrefour religieux : bouddhisme, islam, christianisme, religions ancestrales

  • Diversité ethnique (telle que dans certains pays la proportion de minorités dépasse celles des populations majoritaires) et ethnolinguistique

Mais une unité émerge :

  • Les pays d’ASE ont des trajectoires de dvp comparables (mais avec des chronologies différenciées)

  • Intégration rapide dans la mondialisation (mais approfondissement des inégalités socioterritoriales surtout dans les modalités d’urbanisation)

  • Flux de population -> forme de région intégrée : système migratoires régionaux (organisés autour de la Thaïlande, Malaisie, Singapour), depuis la fin 2000’s tourisme intrarégional en explosion.

  • ASEAN : qui s’élargit progressivement depuis la fin de la Guerre Froide


Transports «informels» et adaptations à la métropolisation en Asie du Sud-Est 

 

Introduction :

La variété des modes de transports locaux sont des indicateurs de l’intensité de la métropolisation en ASE, mais aussi des enjeux d’intégration à l’économie moderne.

La métropolisation est un processus qui peut donner lieu à des désajustements entre des systèmes urbains hérités et les nouvelles organisations urbaines.

Ces désajustements sont comblés par des solutions informelles qui permettent au système de fonctionner.

Au niveau des transports, ces solutions informelles forment le paratransit, terme introduit en 1972 par le département des transports des Etats-Unis.

Les véhicules utilisés, qui le plus souvent ne répondent pas aux normes de sécurité et de confort sont regroupées sous le terme de jitney.

 

Le lien original se trouve au bas de cette page de ressources en accès réservé. 


S. Liao Karen Anne
Les « Pinoys » dans la ville globale : les migrants philippins transnationaux à Singapour
Migrations Société, vol. 172, no. 2, 2018, p. 57-72.

auteure : Karen Anne S. Liao prépare actuellement un doctorat en géographie à l’université nationale de Singapour. Elle s’intéresse à l’immigration et au développement étudie les migrations de travail et les politiques migratoires.

En 2016, on comptait 2,11 millions de travailleurs philippins d’outremer, dont 442 000 travaillaient sur les mers. Ils seraient d’ailleurs plus de 488 000 a travailler sur le continent asiatique (à terre).

Devant le manque d’opportunités et le faible développement des Philippines, une « culture migratoire » au Philippine s’est imposée.

Cette migration internationale de main-d’œuvre est soutenue par l’État lui-même et le statut de Overseas Filipinos Workers (OFW), « travailleurs philippins d’outremer », a été créé pour faciliter leur insertion sur le marché mondial du travail.

Singapour est ainsi la troisième destination préférée des travailleurs philippins d’outremer entre 2013 et 2016. La Cité-Etat requiert des professionnels qualifiés tel des chefs d’entreprises, mais aussi du personnel non qualifié tel des employés de maison.

Plan :

La migration internationale des Philippines vers Singapour
Les Philippins et la segmentation du marché du travail à Singapour

Le lien original se trouve au bas de cette page de ressources en accès réservé.


BOUCHON Fréderic
PARADIS TROPICAL ASEPTISÉ OU ENFER DU JEU ?
Itinéraires du tourisme à Singapour entre image globale et nostalgie identitaire», Monde chinois, vol. 30, vol 2, 2012, p. 65-76

Fréderic BOUCHON est docteur de Géographie, il travaille actuellement pour l’Institut Paul Bocuse en tant que directeur éducatif. Il a rédigé une thèse au sein de l’Université Taylor’s, Malaisie qui est une université partenaire à Toulouse 2. Sa thèse portait sur « Kuala Lumpur, métropolisation et mondialisation au risque du tourisme : enjeux et perspectives » qu’il a soutenu en 2012 au sein du LISST – Laboratoire interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (UMR 5193). Ses travaux portent essentiellement sur les services de tourisme en Asie du Sud-Est.

Entre l’indépendance et 2012, la cité-État, « dragon » du sud-est asiatique, s’est hissé en tête des pays développées avec une croissance ininterrompue et souvent à deux chiffres. Ainsi, la ville est passée d’un ancien comptoir britannique, peuplé d’immigrants chinois et dépourvu de ressources naturelles, à une métropole globale. En 2011, elle a accueilli 11 millions de touristes. Son attrait principal est une qualité de vie élève en fait une destination choisie pour le tourisme d’affaires et de transit.

Néanmoins, elle souffre de l’image d’une « ville globale » et les séjours sont brefs. En ce sens, elle tente de combler ce manque par une mise en scène de son espace urbain depuis les années 2000 et la mise en place d’une économie touristique et de loisirs.

Le lien original se trouve au bas de cette page de ressources en accès réservé.


L’urbanité singapourienne au défi de la globalisation : stratégies, formes et fonctions urbaines en transition
Singapore’s Urbanity and the Stakes of Globalization: Urban Strategies, Forms and Functions in Transition

Singapour a connu, depuis une vingtaine d’années, une série de transformations urbaines, résultant en partie d’un choix politique de réorientation de l’économie de la ville-Etat en conséquence des crises de la fin des années 1990 et du début des années 2000. Ces mutations, d’un développement plus grand du marché de l’immobilier privé haut de gamme à la construction d’immenses complexes de loisirs (resorts) et de casinos, ont eu d’importantes conséquences sur la conception même de l’urbanité locale, issue de cinquante années de domination culturelle et sociale du paradigme du logement étatique pour tous et d’une pratique d’un contrôle social strict. L’objet de cet article est de tenter d’analyser l’impact de ces évolutions sur l’urbanité singapourienne, entre menaces de dissolution et capacité de résilience.

Le lien original se trouve au bas de cette page de ressources en accès réservé.

 


NOUVEAU => Alexandra Monot (Dir.)
L’ASIE DU SUD-EST
Bréal (8 octobre 2019) Collection – Amphi Géographie – 299 pages
Ophélie DUTHIL | Jan 26, 2020 | Asie du Sud-Est, capes externe d’histoire et de géographie | 0 |

Partie 1 : Comprendre

P1 Chap1- Pourquoi l’ASE aux concours ? (A.MONOT)

pp. 9-30

Qu’est-ce que l’ASE ?

Une région géographique récemment définie

* Cf. tome de la Géographie universelle consacré à l’ASE, publié en 1995 : l’ASE est une « idée récente ». Ce sous-continent est en effet distingué comme tel depuis mil XXe, associant une péninsule et de gds ensembles archipélagiques, distinction motivée par des facteurs géopolitiques : occupation japonaise pdt 2de Gm, Gf et peur américaine d’une contagion communiste = origine du phéno de régionalisation ac l’ASEAN.

 ASE= région asiatique placée à la charnière et sous l’influence des 2 géants chinois et indien.

* « ASE » : apparition dans les dicos encyclopédiques dans la 2nde moitié du XXe, au moment des indépendances. Au XIXe, d’autres termes pour la nommer :

 Le géographe danois Conrad MALTE-BRUN évoque « L’Indochine » pour la partie péninsulaire et « L’Insulinde » pour la partie insulaire et archipélagique (Géographie universelle, 1837), reprise par Elisée RECLUS en 1883.


 

Christine CABASSET et Claire Thi-Liên TRAN (dir.) L’Asie du Sud-Est, Bilan, enjeux et perspectives Paris, Irasec, 2019, 451 pages

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

  • Critique de l’ouvrage : l’ouvrage propose un ensemble d’études et des exemples développés récents pouvant sûrement servir d’exemples concernant certains traits de la question. Il est globalement facile à lire et propose de nombreuses cartes, tableau, fiches et autre documents. Cependant, les études présentées peuvent requirent des

  •  connaissances au préalable concernant les pays d’Asie du Sud-Est sur leurs politiques, leurs économies que l’on a pas forcément en commençant le livre et qui peuvent ainsi compliquer un peu la lecture.

 

 

 

 

 


Nathalie Fau Asie du Sud-Est – Émergence d’une région, mutations des territoires  Épisode 1
L’Asie du Sud-Est, émergence d’une région, mutation des territoires – Nathalie Fau, Manuelle Franck

Asie du Sud-Est – Émergence d’une région, mutations des territoires – Épisode 2

Asie du Sud-Est – Émergence d’une région, mutations des territoires – Épisode 3

Introduction – Émergence d’une région, mutations des territoires

Dans la géographie universelle coordonnée par Roger Brunet dans les années 1990, l’Asie du sud-est comprend actuellement 11 pays : le sultanat de Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, Laos, la Malaisie, la Birmanie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, Timor-Leste, le Vietnam, des pays de taille, de population et de niveau de développement très éloigné.

Située dans la zone intertropicale entouré de mer chaude, l’Asie du Sud-Est s’enroule autour de l’Équateur et s’étend dans l’hémisphère nord au-delà du tropique du cancer jusqu’à 28° de latitude dans les régions himalayennes au nord de la Birmanie moins loin de l’hémisphère sud, la pointe de Timor approche 11° de latitude Sud.

Se trouve au bout du continent asiatique dont elle est séparée par des chaînes de montagnes issues de contreforts himalayens, l’Asie du Sud-Est forme l’extrémité tropicale du continent asiatique qui se rétrécit, les territoires continentaux que l’on qualifie de péninsule étant plus étroit que dans le reste du continent, et se termine en un chapelet d’îles qui jette un pont jusqu’à l’Australie comme un comme un isthme entre Asie et Australie. Cette région est en position de carrefour entre deux continents, le continent asiatique, l’Australie et l’Océanie, entre deux océans l’océan Pacifique et indien et à la jonction entre deux géants démographiques du sous-continent indien et de la Chine. Vu dans son ensemble, l’Asie du Sud-Est est maritime plus que continentale, la surface de la mer est double de celle des terres émergées : 9,3 millions de km2 de mer contre 4,5 millions de km2 de terre. Donnant par ses façades extérieures sur deux océans, elle compte aussi des mers intérieures, une « Méditerranée asiatique », la mer de Chine méridionale, bordée par tous les pays à l’exception de Laos qui n’a pas d’accès à la mer, de la Birmanie et de Timor-Leste et des mers intérieures dans les pays insulaire ou partagées deux à deux. Avec ses 26 000 km de côtes, les Philippines ont six fois plus de surface maritime que de surface terrestre, l’Indonésie avec 66 000 km de côte quatre fois plus. Aucun territoire ne se trouve loin de la mer, sauf peut-être l’extrême nord de la partie continentale et l’intérieur des plus grandes îles.

 


Serge Granger et Dominique Caouette [dir.] L’Asie du Sud Est, à la croisée des puissances

Depuis des siècles, l’Asie du Sud-Est constitue un carrefour de cultures, de commerce et de religions. Sa centralité géographique se traduit maintenant en centralité économique, puisque la région est parvenue à s’imposer comme un maillon essentiel de la production commerciale en Asie. Comment comprendre et anticiper son émergence en tant que pôle de croissance économique majeur non seulement au coeur de l’Asie, mais également dans le monde ? Certains politicologues affirment que la rivalité sino-américaine annonce le retour de la bipolarité ; d’autres voient plutôt l’avènement d’une multipolarité avec les nouveaux joueurs que sont l’Inde, la Russie, le Japon et même le Canada.
Une chose est sûre : plus de 60% du commerce mondial maritime émanent de l’Asie, le tiers du commerce transocéanique international transite par la mer de Chine méridionale et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) négocie actuellement la plus grande entente commerciale au monde incluant seize pays, dont les plus populeux : l’Inde et la Chine. Tous les points de vue sont exprimés dans ce livre qui, lui, rassemble les plus grands spécialistes de la question pour donner un portrait à jour du contexte géopolitique, social et historique de cette région tout à fait fascinante et complexe.
Avec la contribution de : Pierre Asselin, Danièle Bélanger, Eric Boulanger, Isabelle Facon, Guillaume Haemmerli, Charles Labrecque, Kathia Lagacé-Nadon, Ting-sheng Lin, Stéphanie Martel, Eric Mottet, Gauthier Mouton, Yann Roche.


Frédéric Durand Timor-Leste. Premier État du 3e millénaire

Timor-Leste. Premier État du 3e millénaire
Auteur : Frédéric Durand

Né à Versailles en 1961. C’est un spécialiste de l’Asie du Sud-Est. Il a soutenu une thèse sur la déforestation en Asie du Sud-Est sous la direction de Denys Lombard et d’Olivier Dollfus. Maitre de conférences à l’Université de Toulouse II, ses écrits concernent principalement les questions environnementales en Asie du Sud-Est. On lui doit aussi des ouvrages sur d’autres sujets comme par exemple la croissance économique, l’agriculture. L’Indonésie, le Viêt-Nam, La Malaisie ou encore le Timor-Oriental (aussi appelé Timor-Leste, Timor-Est) sont des pays qui sont souvent concernés par ses écrits.

Introduction : Difficile d’être le premier État du 3e millénaire

Autres noms du Timor-Leste : Timor oriental, Timor-Est. Ancienne colonie Portugaise. S’étend sur la partie orientale de l’île de Timor, à l’est de petites îles de la Sonde, entre l’Indonésie et l’Australie. Occupé pendant 25 ans par l’Indonésie, référendum d’autodétermination en 1999 (le oui l’emporte à 78%). Placé sous administration de l’ONU jusqu’au 20 Mai 2002. Nom complet République démocratique du Timor. Qualifié comme « pays le plus pauvre d’Asie » par les médias et les institutions.


Asie du Sud Est – Religions (ISLAM) et groupes ethniques

 

Asie du Sud Est – Religions (ISLAM) et groupes ethniques – Daniel Delfolie + autres informations récoltées sur des sites (cf. biblio)

Grands traits de l’Islam en Asie du Sud Est :

Islam sunnite principalement

Pas de radicalisation massive dans cette société asiatique contrairement à l’Afrique et au Moyen-Orient.

Usages des réseaux sociaux parmi les + élevés au monde

  • Brunei, sultanat, sultan régnant
  • Minorités musulmanes Philippines et Thaïlande
  • Indonésie (ne reconnaît pas de religions d’Etat) + République + plus grand pays de Musulmans
  • Malaisie : fédération, monarchie fédérale, islam inscrit dans la constitution comme religion d’Etat (chiisme considéré comme une déviance mais toléré, bonnes relations avec l’Iran néanmoins)

Un exemple réussi de régionalisation transnationale en Asie orientale : les corridors de la Région du Grand Mékong

  • Depuis 1992 une initiative d’intégration régionale à l’échelle de l’Asie du Sud-Est continentale : la Région du Grand Mékong, en anglais Greater Mekong Subregion :Cette initiative qui réunitles cinq pays de la péninsule Indochinoise et deux provinces du Sud de la Chine(le Yunnan, rejoint fin 2004 par le Guangxi) est le programme d’intégration transnationale le plus dynamique en Asie.

 

 

 


Fiches de lecture 

Asie du Sud-Est De l’émergence à la puissance
Eric Frécon Arnaud Pautet Paru en juin 2015
NOUVEAU => Eric Frécon et Arnaud Pautet Asie de l’Est et du Sud-Est, De l’émergence à la puissance Ellipses 2015

L’Asie du Sud-est est devenue depuis maintenant un demi-siècle une région phare, au carrefour des mondes. Cette Asie « d’entre Inde et Chine » pour reprendre la belle expression du géographe Michel Bruneau, est effectivement située entre ces deux espaces déterminants tant par leur poids démographique que par leurs legs culturels. Legs qui n’ont eu de cesse d’influer sur le devenir historique et la construction étatique des onze pays qui composent un ensemble géopolitique cohérent et flexible, l’Association des Nations du Sud-est Asiatique.

 


NOUVEAU => Atlas de l’Asie du Sud-Est. Les enjeux de la croissance

Rodolphe de Koninck L’Asie du Sud-Est
Armand Colin Collection Collection U 04/09/2019 Nombre de pages 400
Editeur : Armand Colin; Édition : 4e édition (4 septembre 2019)
Collection : Collection U
400 pages
Fiche exhaustive
L’Asie du Sud-Est – Épisode 1 – Chapitres 1 à 6

Armand Colin Collection Collection U 04/09/2019 Nombre de pages 400

L’Asie du Sud-Est – Épisode 2 – Chapitres 7 à 10
L’Asie du Sud-Est – Épisode 3 – Chapitres 11 à final

 

Hugues Tertrais
Atlas de l’Asie du Sud-Est. Les enjeux de la croissance
Editions Autrement (4 juin 2014) Collection : Atlas/Monde

Cours 

LE GRAND ARCHIPEL D’ASIE – Épisode 1

Croquis 

Thaïlande: les îles Phi Phi, un espace touristique menacé

Emboîtement d’échelles en Asie orientale

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

 

—————————————————————————————————————————————————

https://clio-prepas.clionautes.org/lasie-du-sud-est-dans-latlas-geopolitique-mondial-edition-2018-et-2019.html

L’Asie du Sud-Est dans l’Atlas géopolitique mondial, édition 2018 et 2019,
Sous la direction d’Alexis Bautzmann, Revue Carto, Editions du Rocher

7 études de cas à l’aide de cartes en Asie du Sud-Est, afin de créer des croquis

 

—————————————————————————————————————————————————

https://clio-prepas.clionautes.org/lasie-du-sud-est-une-geographie-regionale.html

L’Asie du Sud-Est, une géographie régionale

Chapitre 1. L’Asie du Sud-Est, de l’abstraction à l’union régionale

Chapitre 2. Climatologie, le régime de mousson (Céline Pierdet)

Chapitre 3. Asie du SE continentale (Céline Pierdet, Amélie Robert)

Chapitre 4. Asie du SE insulaire (Edouard de Bélizal)

—————————————————————————————————————————————————

L’ « angle de l’Asie » : La construction géopolitique face aux forces centrifuges. p.47 à 70, Atlande

https://clio-prepas.clionautes.org/l-angle-de-lasie-la-construction-geopolitique-face-aux-forces-centrifuges-p-47-a-70-atlande.html

Chapitre 2 Les fondements économiques et démographiques, p73 à 100

https://clio-prepas.clionautes.org/marion-sabrie-et-raymond-woessner-dir-lasie-du-sud-est-atlande-reperes-chapitre-2-p-73-a-100.html

—————————————————————————————————————————————————

Christine Cabasset – Les exercices de gestion des catastrophes dans l’ASEAN, Hérodote, 1er trimestre 2020

https://clio-prepas.clionautes.org/christine-cabasset-les-exercices-de-gestion-des-catastrophes-dans-lasean-herodote-1er-trimestre-2020.html

 

 


Rodolphe De Koninck. La cité-État de Singapour : l’innovation au service du contrôle social, In Hérodote, 1er trimestre 2020, La Découverte

https://clio-prepas.clionautes.org/rodolphe-de-koninck-la-cite-etat-de-singapour-linnovation-au-service-du-controle-social.html

 


Éric FRÉCON – L’ASEAN face à la redéfinition de sa centralité diplomatique, opérationnelle et géographique,DIPLOMATIQUE, OPÉRATIONNELLE ET GÉOGRAPHIQUE, Hérodote, 2020

https://clio-prepas.clionautes.org/eric-frecon-lasean-face-a-la-redefinition-de-sa-centralite-diplomatique-operationnelle-et-geographiquediplomatique-operationnelle-et-geographique-herodote-2020.html

 


Point sur L’eau dans la Documentation photographique, n°2, 2020 : « l’Asie du Sud-Est », Marie Gibert-Flutre
Synthèse des articles de la Documentation Photographique abordant le thème de l’eau.

https://clio-prepas.clionautes.org/m-gibert-flutre-leau-dans-la-documentation-photographique-n2-2020.html

 

 

 


À propos de l'auteur

Bruno MODICA

Agrégé d'histoire, Chargé du cours d'histoire des relations internationales Prépa École militaire interarmes (EMIA) Chargé du cours de relations internationales à la section préparatoire de l'ENA. (2001-2006) Enseignant à l'école supérieure de journalisme de Lille entre 1984 et 1993. Rédacteur/correcteur au CNED de Lille depuis 2003. Correcteur de la prépa. Sciences-po Paris. Master 1. Rédacteur CAPES CAPLP ( CNED Vanves) Rédacteur du cours prépas IEP Formateur aux concours internes de …

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.