Saint-Barthélémy et Saint Martin, destinations touristques, frontières internationales, et enjeux de développement

Lien vers la carte: Géoportail

Ce sujet peu courant est susceptible de dérouter les candidats. Toutefois, une méthodologie solide et une bonne culture géographique permettent de dégager les axes d’analyse essentiels de n’importe quelle carte, aussi difficile fût-elle.
Le jury attend des candidats une culture générale étendue à l’ensemble des territoires français, y compris l’outre-mer. Il convient donc de ne pas négliger ces espaces lors de la préparation et d’en connaître les principales caractéristiques (géographiques, physiques, historiques, culturelles, socio-économiques…). Pour cela, il est indispensable de se rendre dans une cartothèque et, tout en observant les cartes, et à l’aide de manuels généraux, de se constituer des notes sur chaque territoire d’outre-mer. S’entraîner à réaliser des plans détaillés dans un temps imparti sur une carte précise constitue également un excellent exercice.

Introduction

Pour rappel, la carte doit être utilisée tout au long de la présentation et dès l’introduction. Il est important de montrer précisément les lieux dont on parle, avec son doigt, en se plaçant près la carte.

Ci-dessous quelques éléments saillants qui ressortent de l’analyse de la carte pendant la préparation et qui doivent apparaître dans la présentation du sujet. Il convient de se retenir de tout exposer dès l’introduction : celle-ci doit rester courte et efficace.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.