Les forces spéciales
Vous êtes ici : Clio-prépas Armée - Questions de culture militaire - Oral ESP - OAEA - EMIA

Les forces spéciales

Bruno Modica
dimanche 16 juillet 2017


http://www.defense.gouv.fr/actualites/operations/remise-d-insignes-au-cpa-10

L’intervention en des hélicoptères de combat français et britannique dans les événements qui se déroulent en Libye, suite au mouvement populaire commencé le 15 mars 2011, posait à terme la question de l’intervention de troupes au sol. Pour des raids aériens classiques, comme pour la mise en œuvre de voilures tournantes, le marquage des cibles opéré par des forces de reconnaissance peut s’avérer indispensable. C’est à ce titre que des « forces spéciales » ont été amenées à intervenir dans le conflit. Cela est également attesté lors des opérations contre Daesh en Irak et en Syrie.
Les nouvelles conflictualités qui se sont développées depuis la fin de la guerre froide ont conduit à de profondes mutations des appareils militaires dans tous les pays du monde. La réduction des effectifs s’est accompagnée d’une professionnalisation accrue, la réduction des budgets de défense dans certains pays a accompagné ce processus. Le renouvellement des doctrines militaires avec un adversaire qui n’est plus explicitement identifié a conduit à réenvisager l’emploi de ces unités spécialisées aux missions extrêmement variées que sont les « forces spéciales »

Essai de définition

On s’accordera sans doute facilement sur une définition de ces unités. Les forces spéciales désignent des unités formées de professionnels, hautement spécialisés, aux effectifs limités, capable d’intervenir très rapidement, ou avec des délais d’alerte réduit, surtout le spectre d’évolution des crises qui supposent une intervention militaire ou en tout cas l’usage de la force, le plus souvent létale. Ces forces spéciales peuvent intervenir de façon exclusive pour persuader un adversaire des risques d’une montée aux extrêmes, mais elles peuvent aussi intervenir en amont d’une confrontation classique ou pendant la durée de la confrontation conventionnelle pour affaiblir l’adversaire.

La réflexion sur l’usage de ces unités spécialisées menant des opérations « non classiques », du type « bataille rangée » a commencé dès l’Antiquité. L’opération de force spéciale la plus connue historiquement et sans aucun doute la mythique prise de Troie, réalisé par un « commando infiltré » de guerriers achéens.

Par Bruno Modica

Enregistrer l'article au format PDF

Clio Prépas 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio Prépas.

Hébergement Clio Prépas par