Westphalie – La paix et les traités de Westphalie, signés à Münster et Osnabrück ont consacré un nouvel ordre dans le Saint Empire : ordre politique, où l’Empereur ne pouvait plus prétendre à la souveraineté absolue, ordre religieux, par la reconnaissance des trois confessions chrétiennes, catholique, luthérienne, calviniste.

La France et la Suède étaient garantes de la nouvelle Constitution de l’Empire : Constitutio Westphalica, avec les autres signataires du traité. L’historiographie contemporaine prend une vue encore plus large de l’événement ; la guerre de Trente Ans, par sa durée, son intensité, ses résultats, représente la période la plus aiguë d’une large crise qui la déborde : crise idéologique de la chrétienté, qui avait suscité deux réformes rivales, celle du « pur Évangile », celle du concile de Trente.

On trouvera dans cet article des références utiles pour poser les cadres des relations internationales en Europe pendant la période moderne couverte par le concours de l’école militaire interarmes – Spécialités lettres.

Une nouvelle perception du rôle des armées

Pendant les trente ans de guerre, dont le principal théâtre d’opérations est le Saint Empire, les armées en présence étaient, avant tout, des armées de mercenaires. Elle étaient levées par des chefs de guerre qui assuraient l’enrôlement, l’armement et le ravitaillement des troupes.

Limités à une vingtaine de milliers d’hommes les effectifs ont augmenté au cours du conflit. L’équipement de l’infanterie et de la cavalerie était traditionnel : piques, mousquets, casques et cuirasses ; l’artillerie était encore peu importante, utilisée pour semer le désordre chez l’adversaire pendant le combat et tenter le siège des villes, mal fortifiées.

Au moment des arrêts des combats et si la solde n’était pas payée, les soldats se constituent en bandes de pillards. Le long des routes suivant les grands fleuves, les paysans subissaient sans défense les exactions de tout genre : enlèvement des récoltes et des bestiaux, violences contre les personnes avec des raffinements de méchanceté, pendaisons, viols.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.