Présentation de l’auteure : Anne-Laure Dupont est maître de conférences en histoire contemporaine, spécialité histoire du monde arabe XIXe-XXIe à l’université Paris I-Sorbonne.

Critique : L’ouvrage est écrit par une spécialiste de la question à l’agrégation interne d’histoire géographie et constitue un incontournable pour aborder la question d’une manière globale. Le plan suivi est chronologique et embrasse entièrement la période au programme de l’agrégation interne (1839-1990) car il commence au début du XIXe siècle et finit au XIXe siècle. Il suit ainsi les réflexions d’Henry Laurens, professeur au Collège de France, qui affirme que la « Question d’Orient » se joue encore actuellement. Bien que les aspects politiques, voire géopolitiques, soient dominants, l’ouvrage traite toutes les questions sociétales nécessaires pour la compréhension de cette période.

Quelques publications :

  • Anne-Laure Dupont Catherine Mayeur-Jaouen et Chantal Verdeil, Le Moyen-Orient par les textes (XIXe -XXIe siècle), Paris, Armand Colin, coll. U, 2011, 444 p.
  • Anne-Laure Dupont, Atlas de l’islam dans le monde. Lieux, pratiques et idéologies, cartographie de Guillaume Balavoine, Paris, Autrement, 2014, 95 p. (nouvelle édition augmentée ; 1ère éd. 2005)

 

Démarche de l’ouvrage : Les auteurs suivent un plan chronologique et procèdent à un découpage différent de celui adopté dans les manuels. L’ouvrage débute par un tableau du Moyen-Orient (Afghanistan exclu) en 1800. Ce dernier s’avère utile pour donner de la profondeur historique au sujet, notamment à travers l’histoire de l’Égypte mais il permet également aux auteurs d’expliquer les généralités sur les États et les sociétés. Le second chapitre parle des réformes entre 1774 et 1856. Il permet une explication claire et détaillée des Tanzimat, mais également quelques éclaircissements historiographiques. Le chapitre III est un exemple des scansions différentes choisies par les auteurs. Il s’intitule les réformismes à l’heure de l’expansion économique européenne (1856-1882) et montre certaines inflexions choisies par les auteurs pour problématiser leur étude. Le chapitre IV traite principalement de politiques au sein de la région étudiée mais également dans le cadre infranational de 1882 à 1914. Le chapitre VI suit un arc chronologique englobant la Première Guerre mondiale et la fin de l’Empire ottoman en 1924. Il permet de suivre les événements de la Grande Guerre et de ses conséquences directs sur le Moyen Orient. Le chapitre VI explique la construction des nouveaux États de 1924 à 1948. Cette dernière se poursuit dans le chapitre VII à travers les différents régimes révolutionnaires mais également la construction d’idéologies comme les nationalismes dans les différents pays arabes et les mises en pratiques des politiques jusqu’en 1970 et la fin du panarabisme. Le dernier chapitre en lien avec les bornes chronologiques suit les dictatures militaires, l’affirmation des pays du Golfe ainsi que la montée de l’islamisme politique. Il étudie les grands changements géopolitiques de la région pour en dresser un tableau au début du XXIe siècle. Cet ouvrage permet ainsi une étude complète et approfondi des différents aspects nécessaires pour répondre aux enjeux de la question.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.