– INTRODUCTION

Maintenant : MO « synonyme de violence, de destructions, d’espoirs déçus et d’horizons bouchés ». Historiographie :

– En langue française : ouvrages peu nombreux (histoire moderne et cont) : le monde arabe (Hourani, Corm, Laurens, Cloarec), l’Iran (Dignard, Richard), Empire Ottoman (Mantran) ou Turquie seule (Bozarslan). Souvent que du XXe siècle.

–     Leila Dakhli, concerne les états sous mandats britannique et français dans l’entre-deux-guerres :

approche par le bas renouvelle l’histoire politique.

> Donc pas de manuels de synthèse ; très géopolitique.

–     Beaucoup d’ouvrages sur les relations internationales : Colombe (73), Thobie (83), Frémeaux (2014),

–     Puis plus précis géographiquement, pays et leurs capitales : Dieckhoff & Israël (2007), Kassir & Berouth (2003), La Syrie d’aujourd’hui, de Dupret ou l’Egypte d’aujourd’hui, de Battesti & Ireton (ouvrages collectifs des années 80) ; la Palestine de Laurens.

! Histoire du XIXe siècle souvent négligée.

Définition du Moyen-Orient : terme de 1902-1903, pour échapper à l’arabo/turquo centrisme élargi le Moyen Orient du Maghreb à l’Afghanistan. Mais dans ce livre, beaucoup de production française sur le Maghreb, donc on l’exclut.

Fiche du chapitre 3 au chapitre 8

– CHAPITRE 3 : LES REFORMES A L’HEURE DE L’EXPANSION ECONOMIQUE EUROPEENNE (1856-1882)

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

Les multiples visages de l’islam politique

L’Islam politique est un concept apparu aux USA vers 1979.

Début 1970’s on parlait d’Islamisme (au début, ne rappelait pas la politique mais simplement la religion). > mais changement quand conviction que l’Islam peut remplacer les idéologies venues de l’Occident (socialisme par ex).

> L’Islam devient idéologie et discours de combat. > islamisme.

1920’s  : salafiyya, le « retour des pieux ancêtres » avait pris sens militant de salafistes, alors qu’avant désignait rares individus épris de la conformité au modèle prophétique.

Islamisme affirme normes et précepte, critique l’état actuel du monde islamique. Salafisme souvent apolitique, n’est qu’un courant, bientôt nourri par discours saoudien.

> Années 1970’s 1980’s expansion de l’islamisme, aussi période de mutations sociales, essor des migrations vers le Golfe (propagande saoudienne, pétrole etc), femmes portent le voile (qui était signe du passé ou stigmate social avant), foulard islamique devient affirmation militante.

(…)

Une violence omniprésente

(un peu hors période attention)

Diplomaties de façades, soutenues par occident, mais violence internes. Par l’armée ou les forces de répressions, par les civils entre eux, violence économique avec ouverture néo-libérale, dans la corruption (avec essor du tourisme et du secteur bancaire).