Présentation du programme commun d’Histoire contemporaine – Classe de Première Supérieure (concours de la BEL 2020)

 

Les bornes du programme proposé correspondent aux limites de la période fréquemment nommée « le siècle des humiliations » par les historiens de la Chine, marqué par la confrontation brutale de l’empire chinois aux impérialismes occidentaux, japonais et russes.
L’ouverture forcée de la Chine aux hommes, aux produits, aux capitaux, aux idées et aux savoirs étrangers provoque de profondes mutations. Elle ouvre aussi un siècle de révoltes, de révolutions et de guerres intestines, dont les enjeux sont multiples et les formes diverses, mais dont le statut semi-colonial fait à la Chine est l’arrière-plan commun.
Il s’agit donc d’abord d’étudier, sous les formes spécifiques qu’il prend en Chine, le déploiement des impérialismes rivaux qui marquent la période, les résistances qu’elles suscitent et leur déclin à l’issue de la seconde guerre mondiale. On attendra donc des candidats qu’ils connaissent les principales étapes du processus – marqué par plusieurs guerres – ouvert par la première guerre de l’opium et le traité de Nankin qui se traduisent par la perte progressive de sa souveraineté par l’état chinois et l’influence croissante d’acteurs extérieurs sur les territoires qui formaient l’empire des Qing, ainsi que les manifestations du refus de l’influence étrangère. (…)
La mise sous tutelle de la Chine marque aussi l’incorporation du monde chinois, en position subordonnée, au système économique mondial. Il conviendra d’en étudier les formes et les effets, en prêtant notamment attention à la naissance de secteurs économiques nouveaux, à la transformation des structures sociales du pays, comme aux mobilités humaines – des Occidentaux en Chine comme des Chinois hors de Chine. (…) Il conviendra d’être attentif à la diversité des situations locales, d’autant que le siècle étudié est marqué par une profonde transformation des équilibres de l’espace chinois, dont les régions sont très différemment affectées par ces mutations.
Le programme invite enfin à une histoire politique et sociale de la Chine dont la toile de fond est le statut semi-colonial de la Chine de l’époque. On s’attachera donc à l’étude des stratégies et des réponses élaborées par les acteurs chinois dont l’enjeu est la définition d’une voie vers une autonomie retrouvée, en même temps que souvent la modernisation, diversement entendue, du pays, sans oublier pour autant qu’existaient de puissantes forces centrifuges au sein des espaces rassemblés en l’empire multiethnique des Qing. Les luttes opposant les tenants de ces diverses options, qui sont aussi des conflits entre forces sociales diverses, souvent très violents, rythment la période et déterminent l’évolution politique du pays.
L’empire timidement rénové s’effondre, laissant place à une république qui ne peut empêcher la quasi dislocation du pays et se termine par la victoire des forces rassemblées autour du parti communiste chinois, symbole de la lutte contre l’envahisseur japonais et victorieux de son rival nationaliste, alors que débute une guerre qui en Asie n’a de froide que le nom.

Indications extraites de la notice de présentation du programme sur le site de l’ENS Ulm où la version intégrale de ce texte est consultable.  Elle comporte également des indications bibliographiques.

 

Recensions de la Cliothèque portant sur des ouvrages utilisables pour l’étude de ce programme :

– Une Synthèse de référence

John Fairbank & Merle Goldman :
Histoire de la Chine, des origines à nos jours

Un angle thématique

Henri Chennebenoist :
Carnets de Chine – Un Français dans la guerre des Boxers (1900-1901)

 

Adhérer aux Clionautes

Ressources documentaires consultables en ligne :

– Réalités et évolutions internes de la Chine

Marianne Bastid-Bruguière (2013)
Fonder une république dans la chine de 1911

Marie-Claire Bergère (1973)
Une crise de subsistance en Chine (1920-1922)

Marie-Claire Bergère (1979)
Shanghaï ou « l’autre Chine », 1919-1949

Marie-Claire Bergère (1986)
Les cycles de la modernisation en Chine (1842-1949)

Marie-Claire Bergère, Noël Castelino, Christian Henriot, Pui-Yin Ho (1985)
Essai de prosopographie des élites shanghaïennes à l’époque républicaine, 1911-1949

Jean Chesneaux (1954)
Au lendemain de la première guerre mondiale : transformations sociales de la Chine

Yves Chevrier (1984)
Chine, «fin de règne» du lettré ? Politique et culture à l’époque de l’occidentalisation

Yves Chevrier (1984)
La modernisation en Chine aux 19e et 20e siècles

Benjamin Gilles (2013)
De l’insurrection au péril jaune : le Petit Journal et la révolution de 1911

Marie-Paule Hille (2018)
Terreur et révolution : un cas de « persécutions religieuses » en milieu musulman au sud du Gansu (Chine) après 1911

Roger Lévy (1960)
Le souvenir de Sun Yat-sen et la République populaire de Chine (1886-1960)

Werner Meissner (2006)
Réflexions sur la quête d’une identité nationale et culturelle en Chine du XIXe siècle à aujourd’hui

Damien Morier-Genoud (2014)
Écrire l’histoire vis-à-vis de la guerre : postures historiennes, conceptions et récits de l’histoire sous la République de Chine (1912-1949)

David A. Palmer (2008)
Les mutations du discours sur les sectes en Chine moderne

Xavier Paulès (2007)
La lutte contre l’opium – Panacée politique pour le Guomindang ?

David Strand, Richard B. Weiner (1978)
Mouvements sociaux et discours politique dans le Pékin de 1920

Hugues Tertrais (2013)
Une révolution sous influence : la république chinoise face au consortium bancaire

Jean-Marie Thiveaud (1997)
Monnaie, crédit, finances en Chine de 1840 à 1937

Xiaohong Xiao-Planes (2000)
La construction du politique dans la Chine du début du XXe siècle

Xiaohong Xiao-Planes (2013)
La difficile réforme de l’État chinois

 

-> Idéologie et pratiques révolutionnaires

Marianne Bastid (1983)
L’ouverture aux idées d’Occident : quelle influence de la Révolution française sur la révolution républicaine de 1911 ?

Lucien Bianco (1968)
Les paysans et la révolution : Chine, 1919-1949

Jean Chesneaux (1964)
Les premiers délégués de l’Internationale communiste en Chine

Yves Chevrier (1987)
La résistible ascension de Mao

Jean-Jacques Gandini (1997)
L’anarchisme, matrice de la révolution chinoise

Alain Roux (1983)
La stratégie léniniste de la grève en Chine : essai de bilan

Jérémie Tamiatto (2008)
Un missionnaire de la révolution en Chine – L’action de Maring au sein du mouvement communiste chinois, 1921-1923

Jérémie Tamiatto (2011)
La naissance du parti communiste chinois : le début de la « Grande Renaissance » ?

Léon Vandermeersch (1983)
L’idée révolutionnaire, conception étrangère à la tradition chinoise : le « changement de mandat » et la restauration de l’ordre cosmique

 

-> Les guerres en Chine

Samuel Guex (2006)
Les « spécialistes de la Chine » et l’armée impériale : le cas de Sasaki Tôichi

Jean-Louis Margolin (2005)
Une réévaluation du massacre de Nankin

David Serfass (2015)
Résister ou négocier face au Japon – La genèse du gouvernement de collaboration de Nankin (janvier 1938-avril 1939)

Aron Shai (1975)
Le conflit anglo-japonais de Tientsin en 1939

Chulgu Woo (2011)
Les guerres sino-japonaise et russo-japonaise

 

-> Les ingérences étrangères en Chine

Marie-Claire Bergère (1997)
L’épuration à Shanghai (1945-1946) l’affaire Sarly et la fin de la concession française

Hsi-Huey Liang (1986)
La Chine et l’équilibre des pouvoirs européens en 1936

Françoise Moreau (1992)
Berlin et la Chine (1919-1939)

François Pavé (2008)
L’image des armées alliées à travers les journaux des diaristes français de la guerre des Boxers

Philippe Pelletier (2013)
Le chien et l’éléphant. Le Japon au miroir de la Chine

Nicole Tixier (2008)
La Chine dans la stratégie impériale : le rôle du Quai d’Orsay et de ses agents

Nicole Tixier (2012)
La France en Chine en 1912-1913

Yan Yan (2011)
La France dans les négociations de paix après le mouvement des Boxeurs, en Chine

 

-> Les diasporas chinoises

Laurent Dornel (2014)
Les travailleurs chinois en France pendant la Grande Guerre

Éric Guerassimoff (2006)
Des coolies aux Chinois d’outre-mer – La question des migrations dans les relations sino-américaines (années 1850-1890)

Glen Peterson (2014)
Philanthropie transnationale et Chinois expatriés, 1870-1945