Introduction par les articles

« Le Sahara entre ses deux rives. Eléments de délimitation par la géohistoire d’un espace de contraintes », Christian Bouquet, 2017

Concernant les traversées du désert, Théodore Monod parle de « traversées hauturières » : le Sahara n’est pénétrable que par quelques points. Des oasis ont été créées pour servir d’étapes aux voyageurs, commerçants, guerriers.

I – L’aridité et la contrainte dans le grand désert saharien

Suite aux travaux de Robert Capot-Rey en 1953 , on retient des critères bioclimatiques ou biogéographiques :

  • au nord : isohyète 100 mm qui constitue la limite sud de l’olivier et du palmier-dattier
  • Au sud : l’isohyète 200 mm qui correspond à la limite nord du cram-cram (mais fortes variabilité de cette donnée année après année. Variations aussi sur des temps plus longs).

(Le cram-cram est une plante fourragère indispensable à l’alimentation du bétail. Elle est consommée aussi comme céréale par les populations pastorales.)

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.