François Bédarida (1926-2001) était historien français contemporanéiste dont les travaux portent essentiellement sur le XXe siècle français.

Après avoir été actif dans la Résistance notamment aux côtés des militants chrétiens réunis autour de Témoignage chrétien, il rentre à l’école normale supérieure en 1946. Il fut d’abord historien de l’Angleterre victorienne, avant de se tourner ensuite vers l’étude du XXe siècle français.

À partir des années soixante-dix, il entreprend de revisiter l’histoire du régime de Vichy et de sa « philosophie politique foncièrement antidémocratique », contribuant ainsi en pionnier, à côté de l’historien américain Robert Paxton et de quelques autres, à faire apparaître ce que fut l’action propre du régime de Pétain, sa nature et son idéologie. Pendant près de trente ans, Vichy avait été incorrectement représenté comme un simple agent auxiliaire de l’Allemagne nazie. Ses études sur cette période sombre de l’histoire de France l’ont entraîné à mettre en avant la responsabilité sociale et scientifique de l’historien.

Il devient maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris de 1971 à 1978. Il est également le fondateur et le premier directeur de l’Institut d’histoire du temps présent, de 1978 à 1990, et secrétaire général du Comité international des sciences historiques, de 1990 à 2000.

Il décède à Fontaine-le-Port (Seine-et-Marne) en 2001.

Bibliographie indicative :

La Grande Bretagne – L’Angleterre triomphante (1832-1914), Hatier, coll. « Histoire Contemporaine », Paris, 1974, 224p.

La Politique nazie d’extermination, Albin Michel, Paris, 1989

La Société anglaise du milieu du XIXe siècle à nos jours (1851-1975), Seuil, Paris, 1990

L’Histoire et le métier d’historien en France 1945-1995, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 1995

Churchill, Fayard, Paris, 1999, 571 p.

Histoire, critique et responsabilité, IHTP-CNRS/Complexe, coll. « Histoire du temps présent », Paris/Bruxelles, 2003, 358 p.

 Sommaire de la fiche

Introduction

Avant-propos

I. Bref historique du génocide

  1. La conception du monde nazie
  2. L’avant-guerre (1933-1939) : la persécution raciale en Allemagne
  3. L’élimination des malades mentaux
  4. La « solution finale »
  5. Le cas unique de la France : le calvaire des Juifs de 1940 à 1944

II. Pour en savoir plus

  1. Le génocide secret d’État : la pratique d’un langage codé
  2. Qu’est-ce que les Einsatzgruppen (« groupes d’intervention »)? Où et comment opéraient-ils ? Quel a été leur rôle dans le massacre des Juifs ?
  3. Camps de concentration et camps d’extermination
  4. L’attitude des Juifs
  5. L’attitude des Alliés
  6. Les victimes du génocide : Juifs, Tziganes, Slaves
  7. Qu’est-il devenu des responsables du génocide ? Les coupables ont-ils été punis après la guerre ?
  8. Historiens intentionnalistes et historiens fonctionnalistes : un grand débat historiographique

III. Documents

IV. Annexes

Courte Bibliographie

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.