Fiche de lecture sur cet ouvrage permettant de mettre à jour des connaissances scientifiques sur cette période donnant lieu à de nombreux sujets d’oraux proposés lors des épreuves orales de l’agrégation interne.

Introduction

On compte deux formes de pouvoir : l’auctoritasqui est un pouvoir d’essence spirituelle ; la potestas, la détention et l’exercice de la force coercitive.C’est un pouvoir d’exécution et de commandement, comme le pouvoir royal. Avec l’Empire carolingien, synthèse originale puisque l’empereur détient la potestasaussi bien que l’auctoritas. L’empire était défini alors comme une société chrétienne parfaite : la respublica christiana. L’Eglise revendique l’auctoritas, dont la plénitude est atteinte par le pontificat d’Alexandre III (1159-1181).

Après l’illusion d’un Empire universel, on assiste à l’éclatement territorial de l’Empireoù les lignages les plus puissants revendiquent le titre royal, comme les comtes de Provence et de Bourgogne. A l’Est, la Saxe s’impose comme un nouvel espace dominant avec la maison des Liudolfinger-Ottoniens qui accèdent au trône en 919 avant de restaurer le titre impérial en 962.

Historiographie

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.