Auteur : Yves-Marie Bercé. Professeur à la Sorbonne, travaux sur les cultures politiques, les institutions et les comportements sociaux de l’Europe moderne. A aussi écrit sur les Croquants et les Nu-pieds + un ouvrage d’histoire des mentalités autour des fêtes et des révoltes.

Points principaux de l’ouvrage

> Observations de similitudes dans les acteurs et le déroulement des révoltes à l’échelle de l’Europe à l’époque moderne

> L’auteur démontre que la violence politique est un fait culturel

> Le milieu du XVIIe apparaît à plusieurs reprises comme une rupture, la Fronde étant rattachée aux derniers vestiges de la situation antérieure (dans le cas de la France).

Limites dans le cadre de la question aux concours

> Propos souvent très général (ce qui est l’objet de l’ouvrage), pas toujours daté (même le siècle) ni situé. Difficile de savoir si tout correspond à la situation de la France et de l’Angleterre entre le milieu du XVIIe et la fin du XVIIIe.

Cette fiche ne reprend que les éléments directement liés à la question aux concours. Ont été laissés de côté les exemples extérieurs à l’aire géographique de la question, ainsi que ceux datés d’avant le XVIIe siècle (sauf exceptions utiles à une réflexion sur la longue durée) .

Introduction

Projet de l’auteur

> s’éloigner des « modèles » des phénomènes révolutionnaires

> renouveler le stock d’exemples

Problème de définition

> Différences révolte/révolution selon la gravité des événements, l’intention des acteurs, l’intensité des ruptures avec l’état antérieur

> Pour certains, Révo Fr = place initiatrice, aucune autre révolution avant cela (l’auteur ne se place pas dans cette perspective)

> Révolutions = crises majeures (guerre d’indépendance des PU, Grande Rébellion d’Ang)

Points communs entre révoltes et révolutions = violence collective dans le jeu politique (abandon des instances pacifiques, exclusion des règles ordinaires, choc d’une rupture, déchainement des armes).

Contexte de l’époque moderne : appareils étatiques en cours de développement, économies de niveaux très inégaux, lent passage des autarcies vivrières à l’économie d’échanges

Chapitre 1 : Les mythes fondateurs

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.