Culture, médias, pouvoirs 1945 – 1991 – CNRS éditions, Documentation Photographique n°8128

Elisa Capdevila est chercheuse associée au CHCSC (Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines) de l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle enseigne l’histoire en lycée et à Sciences Po Paris.

CULTURE DE GUERRE FROIDE

1. Le Congrès pour la liberté de la culture (CLC ou CCF)

Crée en 1950 avec soutien officieux CIA : symbole de la mobilisation intellectuelle dans le monde occidentale et d’une propagande américaine.
S’intéresse d’abord à l’Europe et à ses élites
Manifeste de Arthur KOESTLER : neutralisme impossible// notion liberté et concept totalitarisme
Financement de plusieurs revues en Europe qui contribuent aux échanges entre Européens anti communistes et un relai aux opposants de l’Est (Le docteur Jivago de Pasternak )
Déclin après 1967 // révélation sur le soutien CIA
Dans le bloc de l’Est « Mouvement de la Paix »

2. « Bomb Age »

Campagne pour désarmement nucléaire (CDN) 1958 >logo mouvement pacifiste
Manifeste Russel Einstein contre la bombe H en 1955
Succès d’ouvrages et de film de science-fiction dur le thème de la catastrophe nucléaire

3. La culture et l’Europe :

1948 Congrès de La Haye : culture un des piliers de la construction européenne > Centre européen de la culture afin de promouvoir les échanges culturels
1949 conférence européenne de la culture à Lausanne
Mais action limitée // GF et subordonnée aux politiques étrangères des Etats.

4. Le sport :

Compétitions sportives internationales > engouement médiatique et populaire
Médiatisation : TV (le direct+ couleurs) + magazines (photos couleurs) > Starification des athlètes :sport spectacle
JO de 1968 : évènement transnational // satellite « Early bird »…

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.