Quelques chiffres sur le nucléaire en France  en guise d’introduction…

Un des parcs nucléaires les plus importants au monde

– 58 réacteurs

– 19 sites nucléaires

– 405 TWh d’énergie nucléaire/an

Développement à partir de 1963

60% de la production française d’électricité d’origine nucléaire est assurée par l’Auvergne-Rhône-Alpes, le Centre Val-de-Loir et le Grand Est.


Du « pays perdu » du Blayais à l’ «Émirat de Saint-Vulbas » : les territoires de dépendance au nucléaire en France – Teva MEYER

Hérodote. 2014/4 n° 155 | pages 153 à 169

L’implantation d’une mono-industrie nucléaire en France : une collision d’échelles

La démographie permet d’expliquer l’emplacement pour 19 centrales nucléaires en France à l’exception de celles de Gravelines et de Nogent-sur-Seine. Toutes sont à caractère rural et souffraient de dépopulation et d’absence d’industrie. F. LAFAYE qualifiait le Blayais comme « pays perdu » (1994)

L’éloignement des centrales  des centres urbains a été mis en place et systématisé par le ministre de l’Industrie

Michel d’Ornano en 1974 pour limiter les risques d’opposition des locaux.

La construction des centrales a entrainé une explosion démographique entre 1962 et 2010.

  • Saint-Vulbas par exemple à connu une augmentation de sa population de 300%.

Une centrale a besoin d’entre 900 et 2300 personnes pour fonctionner en fonction de sa taille. Ces employés sont du personnel qualifié et non des ouvriers. Cela apporte dans ces zones une nouvelle population, payée très convenablement et donc avec un pouvoir d’achat plus important que la moyenne. De nouvelles écoles, routes, logements et commerces sont alors construits pour les besoins de cette nouvelle catégorie d’habitants.

L’usage des retombées économiques : vers la constitution de territoires de dépendance nucléaire

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.