Jean-Baptiste Bonnard, Véronique Dasen et Jérôme Wilgaux

  • Historiographie de la famille : approches beaucoup plus diversifiées aujourd’hui, nouveaux modes d’écriture de l’Histoire, démarche de réflexivité critique sur les pratiques historiennes.
  • relecture des sources antiques à partir de la question du genre par exemple et logiques de distinction sociale, développement d’une historie du corps.

→ conscience de la diversité des sociétés et institutions antiques et pluralité des approches.

→ études actuelles consacrées à la parenté et aux familles s’inscrivent dans les pratiques quotidiennes et sociales.

  • Famille, parenté et maison : concepts sans cesse réélaborés par la recherche.

→ on privilégie le terme de « parenté » à celui de « famille » pour comprendre comment s’articulent groupes familiaux restreints et étendus, loin de la conception occidentale. Les deux termes sont ainsi différents et il convient de les distinguer :

– parenté = système : analyse globale et comparative des sociétés et privilégient les faits de filiation et d’alliance pour comprendre la structuration des sociétés antiques.

– famille = unité résidentielle : personnes, biens soumis à une même autorité + dimensions résidentielle, politique, économique, sociale, juridique et religieuse.

→ la famille est perçue comme un microcosme social // petite unité sociale autonome.

termes qui ont le même fondement : importance de la filiation, liens généalogiques, partage des mêmes activités (sociales ou économiques) et même patrimoine.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.