, Géographie rurale, la ruralité en France, 2e ed, A. Colin, 2017, 128 p.

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L’OUVRAGE :
·         Auteurs +spécificité(s) :

®    Yves JEAN : prof. de géo, président de l’Univ. de Poitiers depuis 2012

®    Michel PÉRIGORD : prof. émérite de géo à l’Univ. de Poitiers

·         Thème (=sujet principal) :

®    Notions de ruralité et d’espace rural : « leur devenir depuis un demi-siècle et appréhende les mutations contemporaines qu’ont connu les campagnes » (4e de couverture)

·         Thèse défendue par les auteurs (=ce que l(es) auteur(s) démontre(ent))

®    « Complexification des relations villes-campagnes, extension du phénomène résidentiel et accroissement des mobilités, territorialisation des politiques publiques » (4e de couverture)

·         Approche(s) particulière(s) de ce thème : géohistorique

·         Démonstration (1) + principaux résultats obtenus (2) :

®    1) État des lieux des espaces ruraux dans l’espace et dans le temps (du XVIIIe s à 2017)

®    2) Lois d’aménagement, évolutions des politiques (Fr + Européennes (UE))

·         Où se situe l’ouvrage dans un… :

1.      Contexte épistémologique : pas période de crise de la géo (dt dernière = Nouvelle géo (1970-84))

2.      Débat : L’avenir des espaces ruraux : mutations = prospective territoriale

3.      Courant de pensée : Géographies actuelles :  Une géographie qui garde des liens avec les pouvoirs : plus exactement ici = géo éco ; aménagement des territoires

Mais aussi Une géographie sociale (géo rurale)

·         Mots clés (pour se rappeler de ce dont il s’agit) : géo rurale, agriculture, aménagement, mutation…

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.