Une proposition d’une fiche élaborée à plusieurs mains par nos collègues agrégatifs qui ont joué le jeu de la mutualisation des connaissances pour que chacun puisse progresser rapidement dans la compréhension et la maîtrise de cette question mise aux programmes du concours de l’agrégation interne, « Chrétiens, juifs et musulmans : pouvoirs et minorités dans l’espace méditerranéen, du XIe au XVe siècles ».  Merci à Isabelle Salles, à Emilie Lacroix, à Sébastien Giraudeau, à Thomas Le Loupp, à Vincent Manzagol. Cette proposition sous forme de tableau synoptique a été conçu à partir des articles mis en ligne, cités avec les liens en accès libre, pour réfléchir à une réflexion centrée sur les différentes expérimentations politiques adoptées par les différents détenteurs de pouvoirs dans les différentes zones de contacts, les espaces andalou, ibérique et sicilien et les Etats Latins.. Certes le sujet ne se limite pas qu’à ces différents espaces politiques, bien au contraire les pays d’islam et l’empire byzantin sont autant concernés mais le choix a été fait de rédiger une synthèse à part, du fait de la complexité concernant les rapports entre les différentes minorités dans un espace géographique aux multiples expériences politiques protéiformes.
Pour reprendre la formule de Sébastien, un des auteurs de ce travail collaboratif et agrégatif, Tout est modifiable, déplaçable et même éjectable; avec les Clionautes, on construit, on déconstruit ensemble. Un grand merci aux historiennes et aux historiens qui autorisent la publication de leurs recherches permettant à nos collègues préparant l’agrégation interne, pour beaucoup éloignés de centres académiques et de formation, de pouvoir accéder à des travaux constamment renouvelés.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.