Puissance émergente, actuellement septième économie mondiale avec un taux de croissance de 7,5 % 2015, l’Inde demeure un pays à dominante rurale. En effet, son taux d’urbanisation ne dépasse pas les 35 %, selon le Census of India (2011). Une telle statistique s’explique notamment par la définition restrictive de la ville appliquée en Inde. Trois critères doivent être ainsi remplis pour être considérés comme une ville : plus de 5000 habitants, une densité de population suffisante et une part des actifs non agricoles supérieurs à 75 %.
De fait, de nombreux villages ruraux concentrent une population importante sans être considérés comme des villes en raison du dernier critère cité. De plus, les villes sont en Inde des territoires aux organisations et aux réalités sociales, économiques et spatiales diverses. En ce sens, habiter les villes dans l’Union indienne renvoie des pratiques, des activités, des mouvements, des appropriations et des représentations multiples, comme le montre Aurélie Varrel dans ses différentes études urbaines. La notion d’habiter qui se caractérise également par son approche des sensibilités de ceux qui pratiquent le territoire, les habitants, conduits en Inde…

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.