Chap.2 : Le début des réformes au Moyen Orient (1774 à 1856).19è siècle = temps des réformes

L’historiographie turque longtemps dominante au 20è divise l’Histoire de l’Empire ottoman en 5 périodes selon un schéma évolutionniste et téléologique : les 2 dernières périodes sont celles du déclin (ricat devri, 1699 à 1792) et de l’effondrement (inhitat devri, 1792 à 1919) à effondrement inéluctable à peine retardé par périodes de réformes ottomanes (les tanzîmât, 1839 à 1878)

Historiographie nationaliste arabe insiste sur la décadence ottomane (l’inhibât) due à l’oppression turque dès le 16è s. d’où émerge la période de la Renaissance arabe (Nahda) au 19è s. et finalement le nationalisme arabe à selon auteurs, cette Nahda littéraire et linguistique et présentée comme celle des Syriens et Libanais (chrétiens) menée dès le début du 19è siècle mais surtout après 1860, ou au contraire comme celle des Égyptiens (en général, des musulmans) dès les années 1870 : ces 2 visions assimilent Nahda et réformisme musulman

Historiographie européenne s’est inspirée de ces 2 historiographie en même temps qu’elle a contribué à les modeler suivant le schéma « naissance, apogée, effondrement » supposé valoir pour toute civilisation, dictée par la célèbre Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain (1776) de GIBBON.

Historiographie récente va plutôt à l’encontre de cette « théorie du déclin » : schéma de base trop linéaire pour être exact face à la complexité du monde. Si le démembrement de l’Empire par les puissances européennes est une réalité, la vitalité de l’Empire au 19è s. frappe tt historien.

Temps des réformes, souvent daté de 1839 à 1878, elles ont en fait commencé plus tôt (tournant = 1774) et se sont poursuivies au-delà de 1878. De +, ne sont pas propres à l’Empire ottoman. Certaines ont été initiées en Égypte puis en Iran plus tard et de façon différente

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.