Islamisation et arabisation de l’Occident musulman médiéval (VIIe-XIIe siècle), Dominique Valérian (dir.) Avec la collaboration de Cyrille Aillet, Sophie Gilotte, Annliese Nef, Christophe Picard, Jean-Pierre Van Staëvel, Élise Voguet , Paris, la Sorbonne 2011.

Ce livre paru il y a moins de huit ans, constitue une base solide de l’appréhension des rapports entre les différents groupes culturels en terre d’islam. Bien que l’ouvrage soit centré sur la période du VIIe au XIIe siècles, les deux derniers siècles sont très éclairants au sujet des rapports entre les différentes communautés en terre d’islam. On y apprends en autre dans la première partie sur les bilans historiographiques et perspectives de recherche rédigée par  Cyrille Aillet que l’arabisation, processus de diffusion de la langue et de la culture arabe, n’occupe pas non plus l’esprit des historiographes arabes.

Les termes islamiser et arabiser apparaissent tardivement dans la langue française. Islamiser est employé une première fois par Ernest Renan en 1862 dans le sens de «convertir à l’islam, intégrer au monde islamique». Le terme «arabiser» date de 1735 mais désigne une introduction dans la langue française d’un lexique d’origine arabe. L’«arabisme» étant attesté en 1740…

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.