Chapitre 2 L’économie urbaine – Le développement du commerce international – L’impact des traités.

Une fiche de Matthieu Henry

Les témoignages d’un commerce international dont Constantinople était le centre sont nombreux. Ils concerne le vin et l’huile, mais aussi le coton, les métaux, et encore des produits manufacturés comme les tissus et les produits de luxe. Les importations sont à tester de Chine, de Perse et d’Inde. Une crise économique toucha les échanges autour des 7e et 8e siècle. La domination des Arabes sur mer plaçait les ports et les côtes de l’empire à portée de leur raids. Mais, dès le Xe siècle, le commerce en Méditerranée connut une forte reprise. Les privilèges commerciaux dont bénéficièrent Venise, Gênes et Pise jouèrent un rôle important dans le dynamisme économique de la capitale.

Des traités internationaux précisaient les conditions dans lesquelles les marchands étrangers pouvaient se rendre à Constantinople. Cet traités sont connus pour les marchands bulgares et russes du Xe siècle. Ils stipulaient que les marchands devaient d’abord solliciter une autorisation, puis qu’ils logeaient hors de la ville. Les conditions d’entrée dans la ville étaient strictes, puisqu’ils n’étaient pas autorisés à franchir les murailles en grand groupe et avec des armes.

Les marchands italiens sont particulièrement bien attestés dans la capitale, en raison de leur grand dynamisme commercial qui favorisa la diffusion de la production byzantine de luxe en Méditerranée. Témoignages de l’étroitesse de ses relations commerciales, de nombreuses églises en Italie du sud sont ornées de portes ouvragées par des artisans byzantins.

Deux villes italiennes jouèrent un rôle particulier du fait de l’ancienneté de leurs liens avec l’Empire, Amalfi et Venise, dont chacun possédait leur quartier spécifique, avec leurs églises, leurs embarcadères et leurs entrepôts.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.