Chapitre 3 : L’Orient musulman sous domination seldjûkide

Les conquêtes seldjûkides

En 1055, le sultan turc Tughrîlbeg rentre à Bagdad pour soustraire le califat abbâsside aux émirs chiites, les Bouyides. En 1057, le calife Al-Qâ’im accepte ce nouveau patronage qui l’écarte du pouvoir exécutif. Après une tentative de l’émir al-Basasirî et des Fâtimides pour chasser les Seldjûkides, Tughrîlbeg s’impose définitivement en 1060.

C’est la première fois qu’un peuple non originaire de l’empire islamique prend le pouvoir dans la capitale de l’empire et conquiert le territoire califal. C’est le début d’une série d’invasions venues de l’est, menées par les Turcs puis par les Mongols à partir du XIIIe s.

Les grands sultans seldjûkides :

  • Tughrîlbeg : 1055-1062
  • Alp Arslân (neveu de Tughrîlbeg) : 1063-1072
  • Malikshâh : 1072-1092

            Les Turcs

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.