John TOLAN « Le musulman vu par les chrétiens au Moyen Âge », IREMMO,octobre 2013

*Compte rendu d’une émission d’une durée 1h 17 minutes

Université Populaire de l’iReMMO, samedi 5 octobre 2013 : Place et perception de l’Islam du Moyen-âge au XIXe siècle.

Séance 1 : Le musulman vu par les chrétiens européens au moyen âge : partenaire économique, rival militaire, hérétique dangereux.

avec : John Tolan, Professeur d’Histoire à l’Université de Nantes et Directeur du projet ERC « RELMIN : Le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen (Ve-XVe siècles) ».

(source : https://www.youtube.com/watch?v=j_10eMZ4pQw)

*Intervenant :

-John TOLAN, Professeur d’histoire à l’Université de Nantes et Directeur du projet ERC « RELMIN : Le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen (Ve-XVe siècles). »

*Introduction :

*Deux figures : MAHOMET et AVICENNE

-Ce sujet permet de voir la variété et l’évolution sur l’image de l’islam à travers deux figures : MAHOMET le prophète et AVICENNE leurs noms donnés en Occident.

-Ces deux personnages montrent les polémiques posées sur l’islam mais en réalité l’usage de ces figurent traduisent des polémiques inter-européennes, interchrétiennes .

*Un sujet complexe et ambivalent

Le titre du sujet est « le musulman vu par les chrétiens européens au Moyen Âge : partenaire économique, rival militaire, hérétique dangereux ». Ce titre veut montrer toute la complexité du sujet et l’ambivalence : regarder le musulman comme une représentation de l’islam mais aussi de la civilisation islamique.

*Trois axes :

  • L’Orient est vu comme une terre de richesses et de luxe prisées notamment par les marchands italiens et catalans qui sont présents dans les ports de la Méditerranée.

Ces échanges économiques sont liés aux échanges intellectuels et culturels. Il y a un échange de données culturelles, des objets d’art, des produits pharmaceutiques et des connaissances qui vont avec. (Textes de médecine…)

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.