Compte-rendu à partir du webdossier de la revue l’Histoire sur « culture, médias, pouvoirs », jeudi 12 juillet 2018.

Les Grandes Heures de la radio en France – André-Jean TUDESQ

(« Les Grandes Heures de la radio », André-Jean Tudesq, L’Histoire n°79, juin 1985, pp.8-15)

Le monopole de l’Etat français sur la radio

Après la 2GM, le gouvernement français prend progressivement en charge l’information radiophonique. 1939 : création d’un Haut Commissariat à l’information.

Mars 1945 : une ordonnance retire toutes les autorisations aux postes privés et établit le monopole absolu de l’État sur les émissions. La centralisation parisienne s’accentue, au détriment des postes régionaux qui servent de relais aux chaînes parisiennes. Attaqués par les communistes et par les gaullistes qui se plaignent d’être interdits d’antenne, les ministères multiplient leurs interventions dans l’information radio-phonique. La propagande communiste s’exprime dans des émissions en langue française diffusées par Radio-Moscou ou par des radios des démocraties populaires. Aux critiques des partis d’opposition s’ajoutent celles de journaux qui, comme L’Aurore, souhaitent le retour de postes privés ou, comme Le Figaro, exagèrent l’incompétence de certains réalisateurs et demandent la réintégration d’animateurs épurés à la Libération

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.