«Construction sociale et rapport à la norme d’un groupe minoritaire dominant : les Mamlouks (1250-1517)», Sylvie Denoix dans Minorités et régulations sociales en Méditerranée médiévale sous la direction de Stéphane Boisselier, PUR 2010

La société mamelouk est gouvernée par une élite militaire constituée d’anciens esclaves immigrés, pour la plupart d’origine turque. Sultans et émirs, ils exercent leur pouvoir politique sur le groupe de civils, formé d’une élite lettrée remplissant des fonctions religieuses de transmission du savoir. Cette société est plurielle, à la fois pluriethnique et multiconfessionnelle avec des croyants des trois religions. La particularité est que le groupe qui prône la norme (connaît et édicte la loi, juge, transmet le savoir…) n’est pas celui qui détient le pouvoir politico-militaro-policier.

Dans une société qui comprend plusieurs groupes, il faut pour que s’établisse un contrat social, une acceptation des uns et des autres dans leurs différences mais aussi une conformité à un ensemble de valeurs normatives communes. Il y a donc des valeurs partagées par tous et celles qui sont particulières aux groupes.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.