Select Page

les minorités dans l’Espagne Médiévale: quelques éléments de vocabulaire.

Dhimmi: désigne dans les états musulmans les “gens du Livre” (chrétiens, juifs) qui ont un statut de “protégé” et qui ne peuvent être convertis de force à l’islam. Protégé, le dhimmi est considéré comme inférieur au musulman; ce statut d’infériorité est marqué par le paiement de tributs dont sont exempts les musulmans et par d’autres signes distinctifs qui ont pu varier selon les époques. Le niveau de tolérance à l’égard des dhimmis est variable selon le contexte politique et religieux.

Muladi: nom donné aux chrétiens qui se sont convertis à l’islam après la conquête musulmane amorcée en 711. Les muladis sont donc  des musulmans d’origine hispanique. La conversion massive des chrétiens à partir du 8ème siècle s’explique – outre des motivations religieuses- par les avantages économiques et sociaux attachés à la conversion ( échapper aux impôts payés par les dhimmis). Pour les nobles hispano-wisigothiques, la conversion permettait de maintenir ses propriétés et sa position sociale, en s’intégrant à la nouvelle élite au pouvoir. Les muladis ont donc sans doute formé le groupe majoritaire de la population musulmane d’Al-Andalus. Cependant, il semble qu’à partir du 9ème siècle, les différences entre anciens (d’origine arabe ou berbère) et nouveaux musulmans (muladis) tendent à s’accentuer.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

À propos de l'auteur

les minorités dans l’Espagne Médiévale: quelques éléments de vocabulaire.

Dhimmi: désigne dans les états musulmans les “gens du Livre” (chrétiens, juifs) qui ont un statut de “protégé” et qui ne peuvent être convertis de force à l’islam. Protégé, le dhimmi est considéré comme inférieur au musulman; ce statut d’infériorité est marqué par le paiement de tributs dont sont exempts les musulmans et par d’autres signes distinctifs qui ont pu varier selon les époques. Le niveau de tolérance à l’égard des dhimmis est variable selon le contexte politique et religieux.

Muladi: nom donné aux chrétiens qui se sont convertis à l’islam après la conquête musulmane amorcée en 711. Les muladis sont donc  des musulmans d’origine hispanique. La conversion massive des chrétiens à partir du 8ème siècle s’explique – outre des motivations religieuses- par les avantages économiques et sociaux attachés à la conversion ( échapper aux impôts payés par les dhimmis). Pour les nobles hispano-wisigothiques, la conversion permettait de maintenir ses propriétés et sa position sociale, en s’intégrant à la nouvelle élite au pouvoir. Les muladis ont donc sans doute formé le groupe majoritaire de la population musulmane d’Al-Andalus. Cependant, il semble qu’à partir du 9ème siècle, les différences entre anciens (d’origine arabe ou berbère) et nouveaux musulmans (muladis) tendent à s’accentuer.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

À propos de l'auteur

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.