La Guyane française est un territoire qui est caractérisé par des logiques de discontinuité spatiale et ce, à toutes les échelles concernées, à savoir :

  • A l’échelle nationale (qui, avec les outremers, est en fait une échelle mondiale),
  • à l’échelle continentale des deux Amériques,
  • à l’échelle du bassin caribéen,
  • à l’échelle sud-américaine,
  • à l’échelle amazonienne
  • à celle du département guyanais,
  • ainsi qu’aux échelles locales du littoral, et des 3 ou 4 zones aménagées constituées par l’île Cayenne, Kourou/Centre spatiale guyanais, Saint Laurent du Maroni.

Aménager les territoires en France

Les espaces ruraux en France

Ces logiques de discontinuités spatiales ont été très fortement accentuées par la colonisation, qui avait fait de la Guyane une zone de rupture centrée sur l’exil et le bagne, mais aussi par les dernières formes de mise en valeur du territoire (centre spatiale guyanais, projet de la Montagne d’or1). La colonisation comme l’aménagement du territoire d’origine métropolitaine a effacé des logiques plus anciennes de continuités spatiales qui s’étaient lentement mises en place avec les échanges entre populations amérindiennes, par le lien littoral/arrière-pays et le métissage le long du fleuve Maroni ou par exemple, avec les populations Saramaka.

Croquis 1 : Les formes multiscalaire de la discontinuité spatiale dans l’espace caribéen français

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.