Chapitre 1 : Fêtes de mariage et sociabilité

Le mariage grec est une célébration privée qui a des conséquences publiques. Il s’étend sur deux ou trois jours et on y rend hommage aux dieux tout en accompagnant le changement de statut des jeunes mariés => célébration la plus importante dans la vie des filles. La remise de la jeune mariée à son époux permet aux deux individus de sunoikein (« vivre en état de mariage ») MAIS pas à réaliser le lien marital. D’après Aristote, il n’y a pas à proprement parler en grec de terme pour qualifier l’institution du mariage.

À Sparte le gamos a avant tout pour but pour un homme et une femme de mettre au monde des enfants robustes (but politique). Il est interdit pour les lâches de se marier car on cherche à avoir de futurs citoyens forts et capables de défendre la cité.

En Crête le mariage est collectif.

 Dans l’oikos, proteleia et gamos

Les proteleia

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.