La fitna andalouse du XIe siècle

Dans l’historiographie d’al­ Andalus, le début du XIe siècle est le temps de la fitna, celui de la guerre civile qui provoque l’effondrement du califat ommeyyade de Cordoue.Perçue comme une rupture majeure, elle serait ce moment ténu où les équilibres s’inversent, où l’Espagne musulmane, désormais divisée et amoindrie, commence à reculer devant les débuts de la Reconquista chrétienne. Les contemporains comme les historiens ont porté un jugement extrêmement négatif sur cette période qui va de 1009 à 1031 et que prolonge le temps des Taïfas.

Il semblerait cependant que la rupture soit à relativiser: en amont de la fitna, alors que domine le puissant hadjîb al­Mansûr, les germes de la discorde sont déjà solidement plantés.En aval enfin, les brillants traits du reste du siècle ne plaident pas en faveur d’un commencement de la fin.Cette époque de division et de conflit est certainement l’un des ces moments essentiels où quelque chose de l’identité andalouse s’est joué, avant que la Péninsule ne soit sous la domination des Berbères almoravides.

LA FITNA ANDALOUSE DU XIe SIÈCLE

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.