La France des marges Géographie des espaces "autres"
Vous êtes ici : Clio-prépas Clio-concours capes externe d’histoire et de géographie Préparation aux écrits Les questions en géographie La France des marges

Samuel Depraz

La France des marges Géographie des espaces "autres"

Collection U, Armand Colin, 2017

Martine Masson
jeudi 16 novembre 2017

Fiche de lecture réalisée par Laurence Morgane.

"Les "marges" désignent des territoires discrets, qui occupent une position périphérique par rapport aux centres d’impulsion de l’économie et de la vie publique française, que sont les métropoles ou les grands sites économiques et touristiques. [...]"


Les marges, miroirs de la société et de ses territoires

La polysémie du mot témoigne de l’enjeu d’une réflexion géographique sur les marges territoriales de la France.
Quelles sont les potentialités de ces espaces des marges ?

Suite aux travaux de Michel Foucault en 1984, les territoires « autres » sont les espaces de relégation sociale : prisons, asiles…ce sont des « hétérotopies » placées à la marge pour des populations marginales ou marginalisées par rapport à une norme établie. La comparaison ici établie permet de comprendre avec un certain recul la perception de la marge territoriale en tant qu’espace différencié socialement de la norme, sous-entendue du centre, et permet d’extrapoler sur les inégalités en France.
La marge se construit à travers trois termes. Elle se définit d’abord en opposition à un centre, lequel est entendu comme un espace de concentration du pouvoir politique, économique, social. Elle recouvre aussi une notion de marginalité, plus social, qui désigne l’écart à la norme d’un individu qui de ce fait est exclu de la société de différentes manières. Enfin, elle renvoie à la marginalisation, entendue comme un processus amenant à l’état de marge ou comment se construisent les inégalités dans la société.
Comprendre et analyser géographiquement les marges oblige à éviter certains écueils, notamment en adoptant des démarches qui verseraient vers une tendance négative, positive, fataliste, fortement réductrices. Il s’agit par exemple d’expliquer le social par le spatial sous le seul angle de l’injustice spatiale ou au contraire de voir les marges comme paradigme d’un modèle de vie alternatif.
Il convient dès lors de traiter ces espaces riches de contradictions de façon équilibrée.

Par Martine Masson

Clio Prépas 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour Clio Prépas.

Hébergement Clio Prépas par