La fondation des colonies et la municipalisation assurent la domination de Rome sur les espaces et les peuples conquis, à organiser et à administrer son empire.

La déduction d’une colonie* = création d’une nouvelle cité en installant des colon sur des terres confisquées aux populations vaincues.

Déduction (< action d’emmener des colons) = il s’agit de prélever dans leur corps civique d’origine des citoyens pour former une nouvelle entité.
La fondation d’une nouvelle colonie induit = nouveau cadastrage, construction d’une ville et l’élaboration d’une constitution qui organisait ses institutions et son fonctionnement.

Les colonies avaient d’abord une vocation militaire pour assurer le contrôle du territoire romain.
À la fin de la République, en Italie, elles répondaient à un besoin socio-économique : enrôler des colons, des prolétaires romains, en éloignant les pauvres de Rome permet d’apaiser les tensions sociales.
Au IVe s. av. J.-C., ce sont les vétérans qui deviennent les principaux destinataires des fondations coloniales. En récompense de leur servie, on leur attribue des terres.
À partir de la guerre sociale (91-88 av. J.-C.) et à l’époque impériale, des colonies sont créées sans que soient recrutés de colons. Les colonies sont issues d’une promotion juridique et non d’une déduction (les premières sont celles de Cisalpine) : colonies honoraires ≠ colonies de fondation.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.