Vitalité et crises de la vie religieuse au IIIe siècle – Chapitre 3 Rome, la fin d’un Empire de Claire Sotinel (p. 101-141)

 

 

Au début du IIIe siècle, Tertullien, un avocat africain converti au christianisme, dénonçait l’interpénétration des dieux et des spectacles qui rendait, selon lui, une partie des espaces publics infréquentables pour les chrétiens notamment le cirque et le théâtre.

À étudier la vie religieuse dans l’Empire romain au début du IIIe siècle, on n’observe pas de rupture avec la période précédente. Cependant, l’Empire romain avait depuis longtemps transformé les conditions de la vie religieuse (mobilité des personnes + absence de péril militaire majeur + poids du pouvoir impérial et influence personnelle des empereurs). C’est dans ce terreau que se diffusa le christianisme qui, à partir du milieu du IIIe siècle, occupa une place de plus de plus apparente dans la vie de l’Empire.

 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.