I / La Révolte de 1548 : un récit modèle

La révolte de 1548, est la première d’un long cycle d’événements. Elle s’est étendu à plusieurs provinces , elle vit des grandes villes comme Saintes ou Bordeaux, tomber aux mains des révoltés. Close par une répression sanglante, avec la suppression définitive de la gabelle.

La révolte contre la Gabelle.

Sous François Ier, les institutions judiciaires de l’Etat moderne se précisent avec un processus d’organisation avec une première étape, la conquête fiscale. L’Etat se donne les moyens de sa politique et de son ossature fiscale. En 1541, la gabelle, impôt du sel qui ne frappait que les régions non productrices avait été étendue aux provinces de l’Ouest. ( Le sel venait des marais de Brouage en Saintonge et du Languedoc).

L’été suivant, la Rochelle chassait les officiers des Gabelles. François Ier entré dans la Rochelle, reçut la soumission des notables de la ville.

1544 et 1547, on enregistre de nouveaux remuements contre la gabelle. En effet, des attroupements réunissant plusieurs milliers de paysans mettent en fuite les commis des gabelles. Les villes ou ces personnages détestés ont cherché refuge sont envahies par les foules paysannes. Ainsi des villes comme Poitiers, Angoulême, Libourne, Bordeaux sont assiégée. Les troupes des révoltés mettent à mort quelques malheureux gabeleurs vrais ou supposés.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.