Introduction :

Selon le récit courant, émergence de l’État développementaliste moderne est un phénomène propre aux XIXe et XXe s. Partout en Europe, les États cherchent à améliorer les conditions de vie de la majorité de leur population selon mouvement développementaliste.

Avant XIXe, les États n’étaient que des entreprises « fiscales-militaires » vouées à faire la guerre et à dégager les ressources nécessaires à cet effet. Entre XVe et XVIIIe s, les guerres entre États sont comme une condition préalable à leur constitution. Phrase classique de Ch. Tilly : « la guerre a fait l’État et l’État a fait la guerre » ainsi : « la guerre engendra le tissu européen des États nationaux et la préparation de la guerre créa les structures internes des États ».

Pour les auteurs de l’article, la notion d’« État fiscal-militaire » est inappropriée pour décrire la Grande-Bretagne car :

  1. variation importante d’un pays à l’autre, de la part des dépenses consacrée à la guerre (assez peu pour la France et encore moins pour la Grande-Bretagne);
  2. les travaux ne tiennent pas compte d’autres sources de dépenses en dehors du domaine militaire (par exemple pour les colonies);
  3. en ne se focalisant que sur les revenus et dépenses, l’historiographie ignore de larges pans de l’activité étatique. Par exemple, création d’institutions économiques en GB mais aussi en France;
  4. font une suggestion que l’État britannique ne fut pas forgé par les guerre ce qui explique qu’il est moins prompt à s’engager dans conflit armé.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.